24 octobre 2007

99 Francs, bon rapport qualité/prix


Pas encore eu le temps de vous en parler mais je suis bien allé voir 99 Francs (de Jan Kounen, avec Jean Dujardin et Jocelyn Quivrin), c'est typiquement le film que vous allez adorer ou détester... Eh bien moi j'ai trouvé ça tout simplement génial ! C'est une histoire que beaucoup d'entre vous ont déjà lue : "l'histoire d'Octave, jeune concepteur-rédacteur dans une agence de pub parisienne, fortement blasé par les coulisses peu recommandables de son métier, qui va tout mettre en oeuvre pour se faire licencier". Le film reste fidèle au best-seller de Frédéric Beigbeder et ne déroutera pas les fans. Rien à redire sur l'adaption que l'auteur a fait lui-même et on est même très heureux de retrouver à plusieurs reprises Beigbeder dans le film. Les clins d'oeil sont très drôles et bien trouvés (ça permet de se rendre compte que la ressemblance Beigbeder/Dujardin est frappante).

La réalisation est rythmée, le style très chargé visuellement. On pourrait détester ce patchwork déjanté d'images et de sons, se perdre dans ce joyeux bordel en apparence sans queue ni tête et pourtant j'ai adoré ! C'est bourré d'effets de style inventifs, de trouvailles visuelles (parfois pompées sur Tarantino mais bon...) utilisées dans la pub, ici appliquées au cinéma avec succès. On a d'autant plus l'impression d'être imergé dans le sujet que le film est construit en partie comme une enfilade de publicités. Comme toute bonne pub, la musique a été choisie avec soin et donne encore plus d'envergure au tout. La réalisation reflète bien le côté trash, cynique et déstructuré du bouquin. En bref, que ce soit dans le fond ou dans la forme, on est pris dans l'engenage et on s'immerge dans le milieu de la pub pour 1h40.

Ca a beau être marrant par moment (c'est d'ailleurs ce que la bande annonce met en avant), c'est loin d'être une comédie, c'est peut-être ce qui a deçu les aficionados de Jean Dujardin qui pensaient le retrouver dans un rôle comique. C'est avant tout une satire du monde la pub et la moindre des choses que l'on puisse dire c'est que Beigbeder, et à son tour Kounen, n'a pas fait dans la dentelle. Dujardin est excellent dans son rôle, juste parfait, on croirait avoir Beigbeder devant soi. A voir absolument, qu'on ait lu ou pas le bouquin.

8 commentaires:

Nico de Paris a dit…

Perso j'ai vu 99 F le jour de sa sortie j'ai trouv sa d'une nulité sans faille (trop de violence, une incitation à la vie drogue, sexe aloool et le suicide enfin. Quel impact sur les jeunes qui aiment Duijardin dans Brie qui regarde ca .....
A bientot

Daemondk a dit…

A voir donc, et être prêt à digérer du second degrés.
J'ai consulté les divers avis sur le Net et je ne savais pas qu'on pouvait aussi facilement cataloguer les personnes : Jean Dujardin = comique. Comme s'il ne pouvait pas s'essayer à d'autres univers comme Kad Merad dans "Je vais bien, ne t'en fais pas", un film dramatique...

Arnaud a dit…

Faut vraiment que je passe en UGC illimité moi !
J'ai une blinde de Films en retard merci du conseil

Docteur Peuplu a dit…

Purrée ça lui fait une drôle de tête avec les cheveux comme ça!

C'est le problème de Dujardin ça, finalement, il a fait trop de comédie alors il est catalogué.

Quoiqu'il en soit votre article donne envie de voir ce film. :)

edwoodjr a dit…

Cher Nico, je ne vois pas en quoi le film fait l'apologie du sexe, de l'alcool, de la drogue et du suicide... Bien au contraire, on voit où ça mène le héros du film et ça a de quoi décourager ! Sans parler que si tu es resté jusqu'à la happy end du film, c'est un peu l'opposé de tout ce qu'on a vu précedemment.

Quant à l'impact sur les jeunes, eh bien ils comprendront peut-être qu'un acteur c'est quelqu'un qui sait jouer des rôles différents et ne s'enferme pas dans un pauvre rôle de bouffon dans ce chef d'oeuvre (j'étouffe) qu'est "Brice de Nice".

edwoodjr a dit…

Cher Daemondk, je suis d'accord, il ne faut pas cataloguer les acteurs trop vite, c'est idiot, on finit par lire des critiques débiles de fans d'OSS 117 frustrés. Ceci dit je ne cautionnerais pas ton exemple pour autant, je l'ai trouvé plutôt mono-expressif Kad Merad dans "Je vais bien, ne t'en fais pas" ;-)

edwoodjr a dit…

Chers Arnaud et Dr Peuplu, je vous invite vraiment à aller vous faire votre propre idée, on verra comme ça si c'est moi qui avait fumé avant d'y aller pour aimer le film ;-)

Jonathan D. a dit…

J'ai également trouvé ce film génial, je le compare parfois à une longue pub, avec un visuel détonnant, bourré de cynisme, rempli de scènes géniales... Bref, à voir absolument :)