12 août 2007

Ma vérité sur la planète

Puisqu’on parle beaucoup d’économie d’énergie et de réduction des émissions de CO2 en ce moment et parce qu'en l'occurence ça m'intéresse, je vous invite à lire un bouquin très instructif : Ma vérité sur la planète, de Claude Allègre. C’est le pendant des discours de Nicolas Hulot ou du film d’Al Gore, Une vérité qui dérange, auquel j’avais pourtant pleinement adhéré et qui m’avait convaincu au point d'y consacrer un article. C'est très intéressant de se rendre compte que l’explication par le CO2 du réchauffement climatique est loin de faire l’unanimité chez les scientifiques mais que pour le grand public on ne communique que sur cette thèse... D’ailleurs ça serait même l’inverse, ça serait la chaleur qui engendre plus de CO2 puisque la hausse de CO2 est apparue 800 ans après la 1ère hausse des températures ! Et voilà que tous les discours dont on nous abreuve (et que j'ai cru dur comme fer) et qui ont même mené au protocole de Kyoto pourraient devenir caducs.

C’est assez bluffant, ça remet en cause pas mal de choses et montre que la relation émission de CO2 / réchauffement climatique n’est qu’une hypothèse parmi d’autres, qu’elle se base sur des observations très discutables et que les conclusions qu’on en tire sont déterminées grâce à un modèle informatique lui aussi très aléatoire. Bref on aurait pris des chiffres inexacts et on les aurait utilisés pour faire une projection alarmiste, c'est ce que dénonce Claude Allègre.

Le but n’est pas de casser tout ce qu’on entend sur l’écologie mais de remettre les choses à plat, de manière scientifique, sources à l’appui. Il y a certes des tas de choses à faire en matière d'écologie mais les priorités ne sont pas forcément celles que l'on nous présente. Le tout est expliqué de manière structurée, argumentée, scientifique sans en devenir trop ennuyeux ou inaccessible. On regrettera simplement le style un peu trop "réglement de compte" qu'emploie Allègre (notamment envers Nicolas Hulot et José Bové) et les 50 premières pages quelque peu inutiles. Un bon bouquin pour les vacances ;-)

15 commentaires:

Daemondk a dit…

Quelque soit les solutions qu'on adoptera, j'espère qu'on arrivera au moins à stabiliser le temps : avoir un vrai été avec de la chaleur (même s'il y a parfois une petite mousson de ci de là) et au moins un Noël enneigé !

Je n'ai pas lu le bouquin, est-ce qu'il explique comment la première hausse des températures est apparue ? Peut être que cette dernière survient après une hausse du CO2 mais qu'à échelle humaine on ne peut faire le rapprochement.

"On n'a qu'une Terre, préservons là !"

Kezox a dit…

Dans le même genre je te conseil The great global warming swindle (-> google)

Après, selon moi c'est à prendre avec des pincettes. Dire que le réchauffement est simplement une arnaque de scientifique à la recherche de subvention ou un moyen de pression sur les PED c'est un peu parano ^_^

Idem a dit…

Nooooooooooon Monsiiiiiiiiiieur Huuuuloooooooooooooot!

Noa a dit…

A lire donc, je te conseille au passage "Effondrement" de Jared Diammond sur les impacts écologiques des sociétés, très instructif.

Et promis, mon prochain séjour sur Lille te sera dédié ^_^

joseph a dit…

est ce que bcp de scientifiques ne regardent que dans leur assiette et oublient que l'avis des autres est à prendre en compte ! ils feraient bien aussi de faire preuve de plus de modesties en général, ils tentent d'expliquer mais moi je crois que la nature réserve encore d'autres surprises !

NykmerOren a dit…

On peut faire dire ce qu'on veut à n'importe quoi!

Ca me fait penser à ces gens qu'on voyait passer chez Ardisson et qui avaient écrit LE livre révélation de toutes sortes de menson,ges qu'ils étaient les seuls à mettre au grand jour.

Allègre est un provocateur et un contestataire. Ce qu'il aime c'est faire des vagues, souvenez-vous quand il était ministre de l'éducation.
Bref je n'accorde aucun crédit à ce mec.

Il a p'tet' raison, il a p'tet' tort.. en tout cas faire ds économies d'énergie et polluer moins ne fera pas de mal à la planète, c'est tout ce que je sais et c'est bien suffisant pour agir en faveur de notre environnement.

fleur des villes a dit…

Qui est claude allègre pour parler de ce sujet ? c'est juste un politicien qui n'est pas un scientifique. Moi perso j'aurais tendance à faire un peu plus confiance aux personnes spécialistes du sujet. Je te conseille vivement un livre que je viens de finir qui n'est pas très optimiste mais qui défend une thése sur les problémes de pénurie energétique et de réchauffement climatique alarmants. Une histoire qui fait froid dans le dos. Ecrit par un spécialiste du réchauffement climatique et un économiste, tous deux polytechniciens,"Le Plein s'il vous plait !", d'Alain Grandjean et Jean Marc Jancovici explique implacablement comment la poursuite des tendances actuelles en matière d'énergie "implique qu'un changement dans l'évolution du monde interviendra avant 2100". Notamment parce que la décroissance de la production pétrolière se produira dans moins de quarante ans. Cet ouvrage, bref et bien écrit, n'est pas l'oeuvre d'écologistes dogmatiques - et se lit comme un polar.Il propose une solution absolument pas populaire mais qui selon eux et la seule à véritablement pouvoir envisager un futur meilleur : c'est la taxe sur les énérgies non renouvellables pour diminuer la consommation (essence, etc).A lire absolument.

edwoodjr a dit…

Chère Fleur des villes, je suis quand même obligé de te reprendre sur un point : Claude Allègre est certes un politique mais aussi un scientifique (géologue à l'origine), il est d'ailleurs membre de l'Académie des Sciences. Ca apporte quand même un peu de crédit à son livre non ?

Pour rappel, fonctions occupées :
1976-1986 : directeur Institut de physique du globe Paris
1984-1985 : délégué national à la recherche
1985 : membre de la National Academy of Sciences
1992-1997 : président du conseil d'administration du Bureau de recherches géologiques et minières
1995 : membre de l'Académie des sciences

Distinctions reçues :
1986 : prix Crafoord pour la géologie
1987 : médaille Wollaston
1994 : médaille d'or du CNRS

Source : Wikipédia

edwoodjr a dit…

Houla, on dirait que Claude Allègre ne fait pas l'unanimité ! Je n'ai pas l'impression qu'Allègre cherche à provoquer, il cherche juste à tempérer, à remettre les choses à plat... Quand il disait que les rares qui remettent un tant soit peu en cause la seule et unique théorie se font incendier, je vois qu'il n'avait pas tout à fait tort à la vue de certaines de vos réactions...

J'ai noté toutes vos références, merci, je lirai ça à l'occasion. Et faites en de même avec le bouquin d'Allègre, c'est pas une bible mais c'est un point de vue pragmatique, alternatif, argumenté et très intéressant !

NykmerOren a dit…

Moi ce qui me gène, c'est de dire "Boarf c'est pas si grave, là, là et là, comme ci et comme ça... on peut continuer à polluer comme des cons"

edwoodjr a dit…

Cher Nykmeroren, je crois qu'on s'est mal compris, ce n'est absolument pas ce que j'ai dit dans mon article et encore moins le message que veut faire passer Allègre. Son bouquin regorge de propositions écologiques et ne cautionne pas que l'on "pollue comme des cons". D'ailleurs il ne dit pas que rejeter moins de CO2 est une mauvaise chose, mais il doute que ce soit ça qui règlera la question du réchauffement climatique car la relation cause/conséquence est loin d'être si évidente...

Il cherche simplement à expliquer que les problèmes sont mal connus, les solutions pas forcément les bonnes et qu'au lieu d'être un boulet que l'homme se traîne pour se punir de ses erreurs passées (et actuelles), l'écologie pourrait être un moteur de l'économie.

flybird a dit…

Un bon bouquin pour les vacances cher edwoodjr,laisse moi en douter....dis moi ce que tu lis je te dirais qui tu es et franchement quelle faute de gout!! Voilà un sujet qui me touche au plus point mon ami et je me doit d' y mettre quelques Bémols! Je doute de tout sauf du fait que je doute! il se permet de contester et d'effacer les centaines de milliers d'heure de travail de milliers de chercheurs de par le monde, dont les conclusions SCIENTIFIQUES ont été RESUMEES par le GIEC (groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat).
Lequel est aussi un groupement de scientifiques. C'est d'autant plus inacceptable de la part d'un membre éminent de la communauté scientifique que monsieur Allègre sait très bien que personne ne construit la science de manière solitaire : une théorie est un conscensus autour d'un pôle d'idées et est soumise à la controverse. Quoiqu' en pense cet homme, il y a un risque certain d' un changement climatique dut à l' augmentation des gaz à effet de serre, il y a urgence malgrès les incertitudes encore indéfinies de ces changements.
Le système climatique : les océans,l' atmosphère, les grands glaciers et les banquises se fragilisent et ce n' est pas dans le doute de Mr Allègre que nous devont rester aveugle, sourd, c' est l' ensemble de nos modes de vies : production, transport, habitat qui est concerné.C' est un sujet grave qui ne doit pas etre négligé!La bonne foi sur les bases du bon sens voila ce qui doit etre, garder l' esprit critique sans ignorer l' énorme travail des scientifiques spécialistes du sujet.

edwoodjr a dit…

Cher Flybird, Allègre n'efface pas le travail des chercheurs du GEIC, ils pondère simplement leurs conclusions. D'ailleurs le rapport du GEIC lui-même change de contenu chaque année et les chiffres avancés sur le réchauffement climatique ont déjà été revus au moins trois fois ! Bizarrement on parle beaucoup moins de cela que des premiers rapports alarmistes...

Comme tu le dis si bien, une théorie est soumise à la controverse, alors laisse donc à Allègre le droit de l'exercer. C'est un consensus ?! Le consensus comme méthodologie de prise de décision cherche à mettre l'accent sur la validité de l'opinion de chaque participant et se refuse à entériner un choix qui n'aurait pas au moins l'accord de tous. Alors pourquoi ne pas juste accepter d'écouter d'autres points de vue ?

Il y a des changements dans notre monde, il y en a qui sont dus à notre mode de vie, pour d'autres la relation cause/conséquence n'est pas très claire et ne relève peut-être que de cycles... Allègre ne vient pas tout foutre en l'air, il veut juste remettre les choses à plat et réfléchir à d'éventuelles d'autres théories, ouvrir la discussion, proposer des actions concrètes (y'en a des dizaines dans son bouquin), réalistes et utiles.

Bien évidemment c'est un sujet grave, c'est bien pour cela que je ne me cantonne pas à un seul point de vue et que le bouquin d'Allègre est intéressant. Je pourrais écrire des pages sur ce bouquin pour te répondre, je n'en vois pas l'intérêt, je préfèrerais que tu le lises (car c'était là la volonté de mon article à la base), que tu te fasses ton idée et qu'on parle d'un bouquin qu'on a lu tous les deux...

Enfin, c'est ce genre de commentaire ce que disait Claude Allègre : on se fait incendier dès qu'on a le malheur de se poser quelques questions sur le réchauffement climatique et non de se contenter d'une seule et unique théorie pour expliquer un phénomène aussi complexe ! Je vous propose juste un autre point de vue, pourquoi tout rejeter en bloc ? Ca n'est pas preuve d'ouverture d'esprit que de refuser toute controverse sur un sujet aussi important. Lisez le simplement, adhérez y ou pas, gardez des idées, rejetez en des autres... Peu importe ! Mais dites vous que la pensée unique ça n'est pas ça que j'appelle un "consensus" !

flybird a dit…

Cher Edwoodjr,
Ni voit aucune ataque personnelle, je crois que tu a mal lu mes propos ou tu les as mal interprété.
Personne ne remet en cause le droit de Mr Allègre d' avoir des doutes mais les arguments qu' il met en avant pour contester "les conclusions des scientifiques" experts sur le sujet.Tu me conseilles de lire le livre de Claude ALLEGRE avant de m' insurger mais saches que je ne me permettrait pas de donner mon opinion si je ne l' avais pas lu.
Le débat contradictoire est une composante normale de l' activité de n' importe quel scientifique, mais une personne qui est chercheur compétent pour une discipline donnée procéde toujours de la manière suivante :elle commence par soumettre au sujet de ses pairs en publiant dans une revue spécialisée scientifique, un article détaillée indiquant pourquoi l' idée qu' on se faisait jusqu' à lors est érronée, présentant les travaux qu" il a mené pour arriver à cette conclusion et selon quel raisonnement confirmée par l' expérience et l' observation les résultats proposants une autre explication. Jamais il ne commencera par se précipiter devant les caméras ou dans les journaux grand public pour exposer ses vues : comme il n' y a pas de processus de valadation par des individus compétents , de telles publications ne seront jamais portées à son crédit.Or Mr Allègre n' est pas un expert sur le sujet de changement climatique.En conclusion, une personne qui n' est pas un scientifique travaillant sur le sujet (moi, toi, Mr Allègre et bien d' autres) ne sont pas capables de proter un jugement techniques sur un domaine qu' il ne connait pas, tout au plus pouvons nous nous poser des questions simples et essentielles.
Doit on croire le GIEC? Pour ma part je crois que OUI. Que risque t' on a ne pas y croire? On risque d' y laisser une planète confortable et la peau de nos descendants, ce qui n' est pas rien...En tout cas spéculer la dessus pour penser que nous n' avons pas de soucis à nous faire est un pari que je ne prendrais pas.Allez sur le site du GIEC : www.ipcc.ch Cordialement,flybird

Anonyme a dit…

Le commentaine de Jean Marc Jancovici sur le bouquin d'Allègre:

http://www.manicore.com/documentation/serre/ouvrages/verite.html