05 septembre 2007

Faites ce que je dis...

Pas ce que je fais ! Vous allez me dire que je suis méchant, que c'est facile, que c'est pas beau de dire du mal, nia nia nia, mais la coïncidence est trop belle... Lors de son intervention à Blois le 4 septembre dernier, notre bien-aimé Président Nicolas Sarkozy nous déclamait sa "lettre aux éducateurs" avec autant de fougue qu'un VRP de vérandas. Oublions qu'au-delà des ses belles paroles moralisatrices et émouvantes, l'éducation nationale a perdu 7000 postes d'enseignants à la rentrée 2007 et en perdra 12000 supplémentaires à la rentrée 2008. Oublions cela ! On sait bien que le nombre de professeurs importe peu, on va construire un monde meilleur en s'aimant les uns les autres et en gommant nos bourrelets disgracieux ! Ouais mes frères !

Dans son magnifique discours, il a prôné la reconstruction d'une "éducation du respect" entre les élèves et les enseignants, mais également entre les parents et l'école, et a rappelé le rôle des parents dans ce beau projet. Comme il le dit si bien, les parents ont "la responsabilité de faire en sorte que leur enfant aille à l'école, de lui inculquer le respect des lois et de la politesse, de contrôler que les devoirs sont faits." Très beau programme, je n'aurai pas dit mieux ! "On n'éduque pas un enfant en lui laissant croire que tout est permis, qu'il a tous les droits et aucun devoir, il faut lui apprendre la hiérarchie des valeurs."

J'étais à deux doigts d'applaudir et de pleurer à chaudes larmes quand j'ai appris le même jour dans Le Monde que Jean Sarkozy, son fils de 20 ans, est poursuivi en correctionnelle par un homme qui l'accuse d'avoir pris la fuite après avoir endommagé sa voiture lors d'un accident en octobre 2005 et de lui avoir adressé "un geste offensant". Jean Sarkozy, né du premier mariage du Président de notre Présipauté, aurait heurté avec son scooter le 14 octobre 2005 une voiture et se serait sauvé non sans prendre le temps de lui faire un bras d'honneur semble t'il. Le conducteur a pu relever le numéro d'immatriculation du scooter, l'a transmis à sa compagnie d'assurances qui aurait relancé à trois reprises en 2006 Jean Sarkozy, sans obtenir de réponse de sa part. Voilà donc le petit Jean cité à comparaître le 11 septembre prochain, avec quatre délits à son actif : délit de fuite, défaut de maîtrise de son véhicule, non-respect des distances de sécurité et dégradation légère de la voiture.

Compte tenu de son habileté à conduire, je me demande si c'était finalement judicieux d'alerter toutes les forces de Police en janvier 2007 et de recourir à des prélèvements ADN pour lui retrouver son précieux scooter volé... Ouais je sais c'était facile, je n'ai pas pu résister :-( Bon y'avait quand même une bonne nouvelle hier : ce connard de Patrick s'est fait virer de Koh-Lanta ! Ouais cool ouuuuuhhh ! D'accord ça n'a rien à voir mais j'avais envie de partager ça avec vous... D'ailleurs si quelqu'un sait où il habite précisèment, je monterai bien un commando pour aller c%#!* sur son pare-brise.

5 commentaires:

maczym a dit…

"je monterai bien un commando pour aller c%#!* sur son pare-brise."

Je n'aurai pas cru à une telle violence ! ;)

Flybird a dit…

Lui qui prone le retour de l' enfant modèle et discipliné qu' elle ironie!Mdr...Entre Cécilia et ses frasques et maintentant son fils qui fait parler de lui d' une façon peu élogieuse, quelle crédibilité pour notre nouveau président qui n' a pas fini de se faire les cheveux blancs sur sa réputation!!!

joseph a dit…

ah des gosses qui dérapent, ça n'aarrive pas qu'aux autres !

MISS k a dit…

si tu veux je fais parti du commando ..;-)
petit jean à tout les droits petit papa et président
berrrrrkkkkkk

Blairaude A a dit…

Il n'y a donc pas que nos mômes qui sont mal élevés... M'en voilà fort aise.