10 novembre 2006

Nouvelles sous Actifed

Ces derniers jours ne furent pas de tout repos... Entre les démarches que j'ai en cours, ce satané rhume qui commence seulement à s'estomper, cette toux qui ne me lache pas et me permet désormais d'être le doubleur officiel d'Annie Girardot, la dernière chose que j'aurai pensé faire aurait été un parcours aventure. Pourtant ma boîte organisait sa réunion d'agence hier et avait choisi de nous faire découvrir un nouveau concept qui vient d'être lancé sur la métropole lilloise : Inquest. Après quelques petits fours, nous voilà en "salle d'embarquement" pour être habillés des pieds à la tête. C'est avec notre jolie combinaison de dératiseurs que nous arrivons au briefing, petite présentation du jeu, le tout dans un décor moderne et avec des animateurs sympas... Tout allait pour le mieux jusqu'à ce qu'on fasse planter le jeu. Oups. Notre équipe n'est pas dans la liste, l'animateur nous propose de bidouiller un truc et de passer au premier monde intitulé KeyMaze, ce que nous faisons. KeyMaze c'est un labyrinthe futuriste dans lequel il faut retrouver des énigmes situées à certaines coordonnées, en déduire des lettres, pour former un mot, le tout en équipe et en 6 minutes. Tout contents d'avoir trouvé toutes nos lettres, nous arrivons au sas pour valider la réponse et nos badges ne fonctionnent pas... Il nous faudra recommencer la mission, avec moins de chance la seconde fois. A notre décharge je précise que le mot à trouver était "fourniment" et que même l'animateur Inquest ne connaissait pas ce mot ! Quelques descentes de barre de pompiers plus loin, nous arrivons à SpeedSpot : c'est l'épreuve la plus physique, il nous faut franchir des obstacles, grimper, sauter, glisser... pour badger un maximum de bornes en 15 minutes. Crevant mais on s'en sort plutôt bien ! Histoire de se reposer un peu, on passe ensuite à la KnowZone où il faut répondre à un maximum de questions de culture générale. Le final c'est la WingWay, parcours aventure suspendu au-dessus des autres mondes. Amateurs de ponts de singe, de tiroliennes et autres cables tendus une dizaine de mètres au-dessus du sol, c'est pour vous. J'ai pas spécialement le vertige mais j'ai pas osé prendre les parcours les plus difficiles, il y a de quoi s'amuser et varier les parcours malgré tout. La soirée s'est poursuivie au restaurant, ambiance jazzy qui a laissé place à la disco : ambiance festive pour cette "réunion" que j'ai quitté vers 2 heures. Aujourd'hui vendredi, c'est la tête dans le pâté que j'attend impatiemment le week-end qui sera placé sous le signe du repos, de la flannerie dans Lille et de la recherche de canapé d'angle rouge (parce que mes pieds dépassent de mon vieux canapé) et de voilage pour les fenêtres (non pas parce que j'aime ça - je déteste ça - mais parce que le voisin d'en face est un pervers).

6 commentaires:

Ecrivateur a dit…

Mais ça doit etre génial ça !

Arnaud a dit…

ils ont pas un site WEB, ca pourrait bien m'interessé moi !

edwoodjr a dit…

Cher écrivateur, je crois bien que ça te plairait ! J'ai essayé, si ça vous dit un jour de se le refaire ensemble... Compte quand même 21 euros par personne :-|

Cher Arnaud, le lien vers leur site est dans l'article... Tu y trouveras toutes les infos utiles.

niko a dit…

Ah ça le voisin vicieux j'ai connu...
C'était une voisine d'ailleurs.
La bonne cinquantaine, elle devait escalader sur des cartons pour me mater de son velux, et parfois elle appellait même sa fille...
Les insultes n'y ont rien fait, elles étaient folles de mon corps (comme beaucoup).
Et oui, le voilage pour les fenêtres c'est moche.

cath & vince a dit…

Soigne bien ce rhube ! T'en fais pas, ça passera avec la bête...

edwoodjr a dit…

Apparemment on peut trouver des voilages un peu plus modernes de nos jours chez les suédois par exemple... Sinon y'a les rideaux de fils à la mode en ce moment, ça peut être une alternative sympa ! Ce qui est sûr c'est qu'il va falloir mettre quelque chose pour cacher la vue...

Le rhume est presque passé, je suis en pleine cure de Vitamine C maintenant !