03 novembre 2006

Fêtez la Toussaint en Suède !

Il y a des jours où on a des idées à la con, des idées dont on sait très bien qu'elles sont mauvaises au moment même où elles germent dans notre tête... Et pourtant quoi qu'il en soit, on se lance dans cette idée, et après on s'en veut de se faire avoir, non pas par un notaire ou un fabricant belge de canapé, mais par soi-même ! Veuillez trouver ci-dessous un mode d'emploi pour perdre deux heures le jour de la Toussaint :

  • Etape 1 : Mettre le pied dehors alors qu'il y fait froid, qu'il pleut par intermittence et que tous les petits vieux sont de sortie pour aller au cimetière (ce qui est la sortie annuelle de leur BX) et en revenir (sinon ça s'appelle pas des "vieux" mais des "morts", l'étape d'après donc...). Ca semble déjà être une idée à la con pour la plupart des personnes normales.
  • Etape 2 : Fort de cette première connerie, prendre la voiture et décider d'aller acheter des chaises chez IKEA car ça fait un moment que vous vous dites que deux chaises et deux tabourets bancales, c'est pas le top pour recevoir. Oui je sais, ouverture un jour férié signifie foule dense et clampins qui n'ont rien à acheter mais veulent juste se promener et emmerder les autres au passage... Pas grave vous êtes un fanjo, vous avez peur de rien !
  • Etape 3 : Arrivé sur la rocade, persévérer en voyant le bouchon tout en essayant de se convaincre que ce ne peut pas être l'affluence chez les suédois qui en est à l'origine. Je vous confie qu'il faut déjà être un peu à l'ouest pour arriver à l'étape 3, et dites vous qu'il y a 10 étapes (on est trois dans le monde à aller jusqu'à la 10ème).
  • Etape 4 : Arrivé à proximité du centre commercial, faire mine de ne pas voir les voitures stationnées sur les trottoirs et les terre-pleins. Rester plein d'espoir en s'engoufrant dans le parking et ne pas désespérer de trouver une place, même s'il faut tourner un quart d'heure pour ça. Ne pas reprendre la rocade qui vous nargue là juste à côté de la file interminable de voitures dans laquelle vous êtes.
  • Etape 5 : C'est le point de non retour. Une fois garé, rentrer d'un pas dynamique et d'un air guilleret, justifié par votre satisfaction à avoir déjouer les obstacles diaboliques qui se sont dressés devant vous... Non rien ne vous empêchera aujourd'hui de repartir avec vos quatre chaises Stefan rouges !
  • Etape 6 : Faire le tour de l'étage exposition, tout en sachant que vous n'avez absolument rien à y faire et que vous allez retrouver un tas de clampins aussi imprundents que vous, qui vous empêcheront de marcher plus vite qu'avec un déambulateur. S'empresser de rattraper l'escalier qui mène au libre-service avant qu'une irrésistible envie de frapper un vieux (revenu du cimetière, ou pas encore arrivé, question de point de vue) ou un gamin (qui crie évidemment) vous prenne.
  • Etape 7 : Acheter quelques bricoles comme un range couteaux à mettre dans le tiroir, quelques bougies et autres babioles... Objets dont vous savez pertinemment qu'ils vont vous gêner pour porter vos chaises et autres meubles encombrants et/ou lourds, jusqu'à l'autre bout du parking (rappelez vous) sous la pluie (rappelez vous encore) dans le noir (eh ouais c'est l'hiver).
  • Etape 8 : Arriver enfin au rayon des chaises et chercher la référence Stefan rouge allée 13. Se retenir de crier en voyant que le modèle - uniquement votre modèle et pas un autre bien sûr - est en rupture de stock. Prendre son mal en patience et se lancer un nouveau challenge histoire de ne pas être venu pour rien : installer une étagère à crémaillère dans les WC !
  • Etape 9 : Feuilleter le catalogue, repérer ce qu'il vous faut, être heureux en voyant que ça coûte pas cher et que ça va faire génial (oui on y pense pas assez à la déco des toilettes) ! Se diriger vers l'allée 15 pour prendre le nécessaire dans la série Antonius. Trouver les tablettes, les consoles... bref, tout sauf les crémaillères ! Retenir une nouvelle fois une pulsion de rage et aller calmement à la rencontre d'un vendeur en chemise jaune.
  • Etape 10 : Apprendre qu'ils seront ravitaillés en chaises Stefan demain matin, que ça tombe bien ! Etre heureux d'apprendre qu'il ne faudra attendre qu'une semaine pour avoir une crémaillère 90 cm, et deux semaines pour une de 180 cm. Esquisser un petit sourire pincé, se forcer à dire merci, planter le sac plein de bricoles dans l'allée, prendre la file "Sortie sans achat", remonter en voiture, rentrer à l'appartement... deux heures plus tard !
Vous avez maintenant la possibilité d'évaluer votre niveau sur une échelle de 1 à 10. Eh oui Xhystos c'est interactif, c'est convivial, et ça donne des conseils d'utilité publique aussi ! Alors, sincèrement, toi le jeune (ou pas) qui est en train de me lire, tu aurais abandonné cette idée à la con à quelle étape ?!

12 commentaires:

Rafaele a dit…

Compte tenu que je n'ai pas de voiture, bien des embarras m'auraient été évité jusqu'à l'étape 5... Ensuite faut savoir qu'ils n'ont jamais rien à Ikéa :o)

maczym a dit…

La 11e étape , tu aurais pu prendre un canapé à la place des chaises initialement prévu...

caddaric a dit…

Nous aussi nous y sommes allé mercredi. Histoire de leur rendre leur kit de siphon d'évier et de se renseigner pour des fixations pour la plaque vitro. Grave erreur :-(

Ca se trouve, on s'est croisé ;-)

Ecrivateur a dit…

moi j'aurai été jusqu'au 10. ouep. et j'aurai été très en colère après le vendeur, histoire de me défouler sur un pauv malheureux qui n'a rien à voir avec mes problèmes... ça soulage et on dort mieux !

niko a dit…

Moi je serais allé plus loin.

Etape 11: je ne me décourage en voyant la queue en caisse et décide de prendre mon mal en patience.

Etape 12: je me rends compte que dans les bougies que j'ai pris, une boîte est ouverte ou une bougie est un peu abîmée donc je retourne en courant dans le magasin en m'excusant auprès du caissier blasé.

Etape 13: je me fais insulter par les petits vieux qui sont pressés de retourner sous la pluie.

Etape 14: je rentre chez moi, dans les bouchons, après avoir galérer à retrouver ma voiture, et me rends compte que j'avais encore 14 paquets de bougies en stock et qu'en fin de compte je n'allume jamais de bougies.

Etape 15: j'y retourne dimanche (le 1er du mois c'est ouvert), me rend compte que toutes les chaises sont parties hier et reprends des bougies.

Lwuib-R alias LBR aussi a dit…

Maczym => étape 12

Et là tu te retrouve comme un con avec ton canapé à trouver un chariot pour aller jusque la bagnole

Étape 13

Commence alors la galère en se disant où est ce que je vais le foutre ce canapé qui rentre pas dans ma bagnole. Ta plus qu'à refaire un tour d’Ikea pour acheter les sangles, pour le mettre sur le toit (tout seul, un Edwoodjr?)

Étape 14

La galère suédoise continue pour remonter le tout à l'appart...

Sinon
tips #1, ne pas y aller les jours fériés et dimanche de fêtes et même le samedi. Et même pourquoi ne pas commander par internet ou correspondance ?

tips #2, Edwoodjr tu connais pas les raccourcis dans Ikea ? Tout de suite à droite en haut des escaliers, ce qui permet de redescendre tout de suite (ah la logique suédoise !) au RDC puis à nouveau raccourcis rayon plantes. Évidement dans ce cas on à pas l’allée et le n° de rayon des produits…

le petit chaperon rose a dit…

alors moi je vais tjs au bout des choses, trop têtu pour faire demi tour en route!

Maintenant, imagine la meme chose mais tu ne vas pas au centre commercial pour acheter des chaises mais pour bosser! c'est horrible les jours feries... on est en retard car le parking est plein, les gens st saoulant et nous font perdre notre temps car de tte facon ils ne viennent pas pour acheter!
et en plus ya des cretins qui se défoulent sur les vendeurs parce qu'ils ont eu une journée pourries...
(bon qd ils st mignons je leur pardonne a moitie) lol

pedro a dit…

moi je me serais arrêté à l'étape numéro 2, j'évite les centres commerciaux, les week end, jours fériés, veilles de Noël, de Nouvel An et de rentrées des classes. Je hais avoir l'impression d'être un pauvre con de mouton dans un troupeau d'abrutis... je dis pas ça pour toi personnellement mais contre la société de consommation en général!

1loup a dit…

Je m'arrete à l'étape 1 moi! J'ai pas de voiture et pas d'Ikéa dans le coin ;-)

T. a dit…

J'étais aussi chez Ikea le 01/11!
Et comme toi, on s'est vite rendu compte que c'était un trèèèès mauvaise idée !

Mais moi, je sais pas pourquoi, sur un coup de tête, je suis reparti avec une table...

Fabien a dit…

moi je m'arrete à l'étape 4 le parking et moi ca fait deux...

Les Pitous a dit…

Etape 0 bien sûr : quand on vit au dessus de la Loire, on ne sort pas le jour de la Toussaint sous peine de dépression cataclysmique. On n'allume même pas la télé et on reste sous la couette.
Nous à la Toussaint, on était en t-shirt à manches courtes, on avait chaud et on avait les villages haut-perchés des Alpes Maritimes pour nous tout seuls... je suppose que tout le monde était à ikea