06 octobre 2006

J'ai l'impression d'être une oie !

J'ai un problème. Enorme, terrible, inavouable, enfin presque. J'ai beau lui dire de ne pas s'inquièter, que j'ai tout ce qu'il faut, que je sais me débrouiller... Ma mère est convaincue que je ne mange pas. J'avais toujours réussi à éviter le tupperware protocol (c'est comme ça qui disent les ricains) et voilà qu'il me revient sur le coin de la tronche, soudainement. Moins je reviens le week-end dans mon patelin, plus j'ai de tupperware à mon départ : c'est inversement proportionnel et inévitable. J'ai beau dire qu'il y a des magasins à Lille et que - oh miracle - il m'y arrive d'y aller pour me réapprovisionner, rien n'y fait ! Je lui ai même vanté les bienfaits de Chronodrive sur mon organisation et la facilité que j'avais désormais à remplir mon frigo. Elle sait aussi que je ne suis pas loin du Marché de Wazemmes et que j'y passe bien souvent pour avoir des produits frais... Et je ne parle pas de Picard, l'annexe de mon congélo. Pourtant elle s'obstine à me gaver. C'est très bon ces petits plats mais bon, j'ai passé l'âge non ? J'ai pourtant pas l'air d'avoir la peau sur les os, bien au contraire. Qu'est-ce qui peut bien la pousser à ce point à me gaver ?

- Bon je vais y aller, j'ai de la route.
- Oh attends je vais te faire un tupperware avec le rab de rosbeef, avec un peu de légumes.
- Euh, bah, c'est pas la peine...
- Si si, je sais que tu manges pas beaucoup de viande !
- [Quelle idée j'ai eu de lui dire ça l'autre fois !]
- Et je t'ai cuit un poulet ce matin.
- Un poulet ? Entier ? Avec les os, les ailes et tout ?!
- Oui tu dois pas en manger souvent...
- Bah c'est que un poulet entier, je sais pas trop ce que je vais en faire. Je vais devoir en jeter la moitié...
- Oh c'est pas un gros, ça va aller vite !
- Ouais mais c'est le troisième tupperware déjà, je mange que le soir chez moi !
- Ouais bah, tu feras pas de courses cette semaine.
- [Qu'est-ce que je peux répondre à ça...]

Alors déjà arrivés à la moitié de cet article véritablement passionnant, sorte de descente infernale dans ma vie gustative, vous aurez compris que je ne fais preuve d'aucune autorité au sujet essentiel des tupperwares. Et pourtant, quoi que vous puissez en penser, il y a pire ! Et oui... Ayant compris que je venais moins souvent, c'est eux qui viennent désormais de temps à autres. Là n'est pas le problème, je suis heureux de les recevoir. Demain notamment pour la très attendue pose du parquet du salon (oui bon je vous entend déjà dire que j'exploite mon père et que c'est honteux, et bah c'est pas moi qui ai demandé !). Coup de fil ce soir pour s'organiser et au beau milieu de la conversation voilà que j'entend :

- Il marche ton four au fait ?
- Bah oui, pourquoi il marcherait pas ?
- Bon parce que j'ai acheté du gratin, on le mettra au four.
- Mais c'est pas la peine, j'avais des lasagnes, je pensais faire ça demain midi.
- Ouais c'est ça...
- Bah si, tu crois que j'ai rien dans mon frigo ou quoi ?!
- Ouais ouais bah je ramène ce qui faut. Et t'as une poële ?
- Bah évidemment ! J'en ai acheté une pour induction chez IKEA.
- Ok, je ramène des steaks.
- [Je cherche même pas à répondre, je vais avoir droit à une théorie selon laquelle je serai un végétarien qui n'ose pas l'avouer à ses parents, honte ultime dans une région d'élevage bovin]

Le bilan est lourd, je sais. Si on met les faits à plat, il s'avère que ma mère pense que j'ai un frigo vide, un four en panne et aucune poële dans mes placards. Ca fait peur ! Heureusement qu'elle a constaté que j'avais un micro-ondes et que je mangeais au resto tous les midis sinon je crois bien que j'aurai vu débarqué un soir un service de livraison. Evidemment il y aura toujours des surprises, qui n'en sont pas vraiment en fait... Je suis prêt à parier qu'ils viendront avec une cannette de bière pour le midi, convaincus que je n'en ai pas (alors qu'il me reste une 1664 achetée pour eux il y a bien six mois !) et peut-être bien avec leur café car je doute fort que ma mère m'ait crue quand j'ai dit que j'avais acheté du décaféiné pour la Senseo (ce que j'ai pourtant fait et ce que je vais exhiber fièrement demain en lui hurlant "Eh tu veux un café DECAFEINE ?!" toutes les deux minutes). Et bien évidemment, quoi que je dise, le prochain week-end passé chez mes parents aura des airs de séjour gastronomique organisé par l'abattoir local.

9 commentaires:

Fabi a dit…

Bravo très bel article !

Au moins moi en rentrant moins souvent j'ai pas ce problème... du coup c'est moi qui me fait mes propres tupperware pour aller au boulot !

A plus

Ecrivateur a dit…

Dire que moi, c'est moi qui demande à ma mère de me préparer des trucs à ramener... elle me fait des pains et des brioches, du gateau...mmmm

Rafaele a dit…

Merci papa, merci maman !

Matt a dit…

Je comprends que cela puisse être énervant. J'ai un peu le même problème avec ma mère. La plupart des mères doivent être ainsi. Mais je ne vais pas me plaindre, parce que je vendrai mon âme certains soirs pour jouir de la cuisine maternelle. Rentrer chez moi, sentir une bonne odeur de cuisine, mettre simplement les pieds sous la table et se régaler :p
Pour les tupperware, ne te plains pas. Tu te plaindras quand ta mère ET ta belle-mère t'en feront. ^_^

fiuuu a dit…

bienvenu au club : ma solution : je vais de moins en moins chez mes parents (du genre tout les deux ou trois mois), et ils ne viennent pas ...
ca me gonfle aussi : quand je dis non à ma mère elle persiste dans ses préparations pantagrueliste !

niko a dit…

ma solution?
s'exiler à l'étranger...
pour les rares visites d'un sens ou de l'autre (2 fois par an en moyenne), pas de problème de tupperware vu que ma mère sait que la bouffe ne tiendrait pas le coup dans l'avion et perdrait de sa fraîcheur...
il y a aussi le coup du "ma valise est pleine à craquer" ou "j'ai mis 2h à fermer ma valise" pour ceux qui n'ont pas de voiture et rentrent en train... (autre de mes techniques lors de mes retours plus fréquents, reims-lille)

Noa, Produit exporté dans le 93 a dit…

Couper le cordon ombilical... Difficile parfois. Solution, partir à quelques centaines de kilomètre de chez soit.

Avantage : commencer un régime !

edwoodjr a dit…

Bilan du week-end : Du saumon avec tomates et oignons / Du riz, cuit, genre je sais pas cuire du riz / Des paupiettes, je sais pas depuis quand j'en ai pas mangé, cool ! / Du beurre, me demandez pas pourquoi. / Du fromage qui sent très fort.

niko a dit…

ah bah tiens moi j'ai plus de beurre! et je pense jamais en acheter... ma mère pourrait m'en chronoposter quand même!
et du fromage qui pue, en voilà une chose qui me manque de ma douce france...