05 octobre 2006

Le Diable s'habille en Prada

Le Diable s'habille en Prada (de David Frankel) est l'adaptation du livre du même nom de Lauren Weisberger qui a fait un assez beau carton : l'histoire d'Andrea, jeune diplomée en littérature qui débarque à New York et obtient le job dont tout le monde rêve : assistante de Miranda Priestly, rédactrice en chef de Runway, magazine de mode élitiste et prestigieux. Il s'avère que Miranda (Meryl Streep) est un tyran en talons aiguilles et qu'Andrea (Anne Hathaway) ne connaît rien du monde de la mode où superficialité et ambition sont les maîtres mots. Personnellement je n'avais pas lu le bouquin et je croyais même qu'il s'adressait plutôt aux filles... Apparemment non puisque la salle 1 de l'UGC était comble. J'ai trouvé que c'était finalement une bonne comédie, avec du rire, des larmes, de la trahison et de l'amour ! On est surpris de voir Meryl Streep ressembler à Glenn Close sur le coup mais les actrices sont parfaites, il n'y a rien à redire. Le scénario est un peu convenu à mon goût et empreinte pas mal de clichés : la pauv'fille qui débarque de sa campagne et devient une bombe rien qu'en lui changeant ses fringues et sa coupe de cheveux (c'est vu et revu), l'assistant PD qui a l'air méchant mais est en réalité le plus gentil (cliché), le dilemne entre la star qui drague la campagnarde et le petit ami simple mais sincère (ingrédient de toutes les comédies romantiques), et même la happy end ! Malgré tout j'ai bien aimé, c'est accompagné d'une belle BO et c'est bien agréable à regarder, c'est d'ailleurs là tout le principe. En bref une comédie bien ficelée qui n'apporte rien de neuf mais qui fait ce qu'on attend d'elle : un bon divertissement prêt à regarder sans trop réfléchir.

1 commentaire:

T. a dit…

... Contrairement au bouquin, qui est beaucoup plus fin que le film...