25 octobre 2005

Nous ne nous parlerons pas

Je tourne depuis quelques jours avec un CD de Jean-Jacques Goldman dans la voiture (oui Nico c'est le tien !) et je suis tombé sur une petite chanson bien sympathique qui date de 1984 mais que je n'avais pas encore entendu : "Nous ne nous parlerons pas". Vous trouverez peut-être les paroles un peu niaises mais moi bizarrement j'aime bien.

J'ai bien reçu tous vos messages Je vous ai lu page après page Je sais vos hivers et vos matins Et tous ces mots qui vous vont si bien

En quelques phrases, en quelques lettres Il me semble si bien vous connaître On écrit bien mieux qu'on ne dit On ose tout ce que la voix bannit

Mais vous désirez me rencontrer Et moi, j'ai si peur de tout gâcher Nos confessions, nos complicités Comment garder tout ça sans rien casser Nous ne nous parlerons pas Nous oublierons nos voix Nous nous dirons en silence L'essentiel et l'importance Utilisons nos regards Pour comprendre et savoir Et le goût de notre peau Plus loquace que des mots Nos bras ne tricheront pas Nos mains ne mentiront pas Mais surtout, ne parlons pas

Je connais un endroit charmant Très à la mode et très bruyant De ces endroits où les solitudes Se multiplient dans la multitude

On n'a qu'une envie, c'est d'en sortir Vous n'aurez besoin que d'un sourire Je comprendrai qu'il est déjà tard Nous irons boire un verre autre part

2 commentaires:

Tu crois que ça vient de qui ce genre de messages a dit…

Un très beau morceau, pour s'excuser de ne pas rester plus longtemps, mais surtout pour dire qu'il est impossible d'oublier que ce sont les autres qui nous font.

edwoodjr a dit…

Alors, vraiment au pif, je dirai merci à Tonton Alesque pour cette petite remarque très interessante, je n'en attendais pas moins !