25 juillet 2006

Eighties coming back : Kiki

Continuons notre voyage dans les années 80 débuté avant mes vacances avec notre série désormais mondialement connue "Eighties coming back" ! Pour moi elles seront marquées à tout jamais par la star de cette époque, la peluche que tous les gamins avaient, que tous les magasins vendaient et que tout le monde adorait : Kiki. Une de mes tantes m'en a offert un dès ma naissance et je n'ai jamais vu un jouet avoir une telle longévité, même si il a plus beaucoup de poils le pauvre ! Né le 26 janvier 1974 à Tokyo, Kiki (de son nom d'origine "Monchhichi") est créé par Koichi Sekiguchi, fabriquant de poupée japonais qui imagine sous les traits d'un petit singe une peluche pouvant "initier les enfants à l'amour et au respect". Les japonais rafolent de Kiki et il ne tardera pas à envahir l'Australie et l'Allemagne dès 1975. Toujours victime d'un succès grandissant et d'une véritable kikimania, il arrivera en 1979 aux Etats-Unis, puis en France où les ventes exploseront littéralement (ma tante doit y être pour beaucoup). Dès leur lancement, les enfants européens rafolent des Monchhichis ! Les peluches ne prendront le nom de Kiki qu'en France alors qu'en Angleterre on les nomme "Chic-a-boo", ce sont les deux seuls pays où elles ne garderont pas leur nom d'origine.

Mélange de plastique et de fourrure synthétique, le grand succès de ces peluches vient notamment de la possibilité de les habiller. A partir de 1976, une grande variété de vêtements deviennent accessibles et lancent véritablement le produit auprès des enfants et des collectionneurs. Ses tenues varient en fonction des saisons, du plus simple appareil (le mien s'en est toujours tenu au naturel) à la tenue de sport d'hiver. Ainsi on verra Kiki se décliner à la mode de Martine : Kiki à la plage, Kiki campeur, Kiki banquier... J'ai d'ailleurs aussi un Kiki tirelire ! Depuis septembre 2003, les enfants peuvent retrouver ses aventures en dessin-animé. Kiki et ses gentils amis les animaux de la forêt mystérieuse sont les héros d'une nouvelle série qui enchantera les tout-petits... et les nostalgiques ! Kiki est revenu tendance dernièrement : Ajena a remis en rayon des Kiki, on voit apparaître des Kiki en porte-clefs, des Kiki géants de 80 centimètres et j'ai même trouvé le kit complet Kiki pour aller à l'école au Furet du Nord. Pour finir n'oubliez pas que Kiki a souvent été imité, jamais égalé : le seul moyen de savoir si vous avez un Kiki original c'est de vérifier si "Kiki le vrai" est gravé sous son pied !

6 commentaires:

Rafaele a dit…

Le mien était un Kiki écossais qui a perdu un pied...

t. a dit…

toute mon enfance ! ! !
trop mignon !!

Anonyme a dit…

C'est tout comme le Tang, je ne m'en souviens pas, on m'a bien dit que j'en avais bu, j'ai donc quelques souvenirs...mais là non, aucun souvenir de ces petites betes...

Le Valenciennois Masqué a dit…

Moi c'était un kiki tout nu, que mon chien a mangé. Il a failli lui aussi mourir (le chien)

edwoodjr a dit…

Cher Rafaele, le mien c'était une main mais évidemment ça ne pouvait rester comme ça et j'ai exigé qu'on le soigne, avec de la superglue.

Cher T, je ne doutais pas que toi aussi tu avais été l'heureux propriétaire de cette boule de poils.

Cher utilisateur anonyme, es tu sûr d'avoir vécu à la même époque et dans le même pays que nous ?! Enfin le Tang passe encore, mais le Kiki ! Le kiki de tous les kikis !

Cher valenciennois masqué, je crois qu'à ta place je l'aurai tué le chien ! Non mais !

kiki a dit…

ah ah j'adore, j'en ai 3, dont un tout petit, et ces les 3 petits Kikis de mon fils, lorsqu'il était enfant, je les garde en souvenir, et en plus, cette petie peluche porte mon surnom!!!
Merci
KIKI