03 juillet 2006

Faut-il en tirer un enseignement ?

Ami lecteur, après un week-end riche en émotions, fatiguant et m'ayant valu de beaux et douloureux coups de soleil, j'ai appris quelques enseignements aux conséquences parfois dramatiques si on ne s'y colle pas, j'en ai moi même fais les frais. Les paroles s'envolent, les écrits restent, alors je les met noir sur blanc ici pour y penser la fois prochaine, et puis ça peut vous être utile aussi non ?

Ne pas chercher à nourrir un lapin nain pendant qu'il est au petit coin, ça griffe. Ne pas espérer passer trop de temps à choisir les nuances de peinture pour mon appartement, ça l'énerve. Ne pas laisser trainer ses jambes au soleil par 35°C quand on croit être à l'abri sous la tonnelle, ça brule. Si on a pas retenu le conseil précédent, penser au moins à mettre de la crème solaire. Si décidément on est débile et que l'on a retenu aucun de ces enseignements, pleurer sur son sort et mettre des tonnes de Biafine. Et de rappeler que le lendemain on va devoir remettre un pantalon pour aller bosser ! Ne jamais prendre du jambon grill au Flunch, c'est bien trop long. Abandonner pour quelques temps l'idée de passer dans le parking sous-terrain là où du béton a été coulé, c'est pas pratique et ça laisse des traces. Ne plus jamais, oh grand jamais, tenter de boire du Tang au raisin ramené du Brésil, c'est particluièrement dégueulasse et suspect. Ne pas essayer d'expliquer à un promeneur dans une brocante ce qu'est un routeur ou un switch, c'est perdre son temps. Essayer de garder à l'esprit que dans une brocante, il est quasi-impossible de vendre quelque chose à plus de deux euros. Penser à écrire les énigmes pour le blog en avance quand on sait que l'on aura pas une minute pour le faire ce week-end. Eviter d'allumer la lumière quand les fenêtres sont ouvertes, pas sympas les moustiques. Penser à acheter un bermuda à fleurs de la mort qui tue chez H&M, c'est pour avoir l'impression d'être en vacances et d'avoir une piscine chez moi. Ne jamais laisser trainer un paquet de noix de cajou, il y aura toujours quelqu'un qui les mangera, c'est inévitable. Ne pas oublier son badge en partant le matin, c'est génant pour rentrer au bureau. Ne pas essayer d'utiliser du blanco retrouvé dans un tiroir de son bureau, ça appartenait au prédecesseur passé en 1988 ou pire encore. Humm... je crois que c'est tout, du moins c'est un bon début. Faut juste penser à lire la liste sur le blog désormais.

4 commentaires:

arkane a dit…

Le badge tout une histoire...
Le pire c'est quand ton assistante de direction préférée te regarde pour te préter un badge provisoir et te dit : "mais c'est la deuxieme fois cette semaine t'as la tete où..."
Euhhhh nul part j'en ai marre de ressembler à une vache...
Bah oui chez nous il se porte autour du cou avec comble du luxe la marque de ton client favoris dessus...

M'a presque valu une agression dans le métro un jour...

Anonyme a dit…

Et bien on peut dire que ce week end t'a bien marqué! Entre la brocante, les coups de soleil, le lapin, la fête de Fab'... Tu as bien été servi!
PS : je suis d'accord avec toi, le Tang raisin, pas top! Assez chimique!

T. a dit…

"Penser à acheter un bermuda à fleurs de la mort qui tue chez H&M"... Pourquoi ???
"c'est pour avoir l'impression d'être en vacances et d'avoir une piscine chez moi"... Ah, oui, non, mais même !!
;])

niko a dit…

En rapport au jambon grillé de chez Flunch, mon conseil serait de ne pas aller fluncher du tout. C'est rempli d'enfants et des vieux qui ont jeûner pendant 2 semaines pour profiter des "légumes" à volonté (surtout les frites) et en laisser la moitié (dans son assiette ou par terre, c'est au choix)