03 août 2006

Signature de la vente : J+3

Bilan de l'acquisition : Après avoir du faire face à de nombreuses embuches, c'est officiel, je suis enfin propriétaire ! Encore quelques petites démarches à effectuer mais c'est effectif, dès ce mois-ci je vais commencer à capitaliser dans mon appartement et non enrichir un investisseur. C'est parti pour 20 ans à rembourser un prêt, commencer à payer des impôts et manger des pâtes... et pourtant je suis très heureux ! Etonnant non ?

Bilan des démarches administratives : On ne peut résolument pas espérer un travail efficace durant l'été. Le siège de ma banque semble n'embaucher au mois de juillet que des branques qui ne savent pas ce qu'ils font et ne commencent le boulot qu'à 10h15 (étrange quand une ligne directe ne répond pas mais que vous apprenez que la personne est là par le standard), donc à cause d'une connerie je prend du retard dans mon planning et je suis obligé de faire intervenir un ami qui est directeur d'une autre agence pour - passer moi l'expression - leur "sortir les doigts du cul" (je cherchais une formule plus élégante mais j'ai pas trouvé plus adapté). Le notaire s'y prend trois jours avant la signature de l'acte de vente pour faire l'appel de fonds (ce qui amplifie la connerie de la banque et me met dans l'embaras) et finit par oublier de me donner un des deux badges d'accès au parking. Quant à l'organisme s'occupant de mon prêt employeur, il commence par me réclamer une liste de pièces différente de celle que j'avais au début, je leur renvoie donc les nouvelles pièces, deux semaines se passent et lorsque j'appelle parce que je m'inquiète de ne toujours pas avoir reçu mon offre de prêt j'apprend que mon interlocuteur est en vacances, que son remplacant est soi-disant débordé et que personne n'a jugé utile de m'appeler pour me dire que leur fax est pourri, qu'ils ne peuvent donc pas utiliser les pièces que j'ai envoyé, que mon employeur a oublié de tamponner une feuille, et que par conséquent mon dossier est au point-mort ! Mais biensûr tout ça il fallait que je les appelle pour le savoir ! Les seuls à présent qui semblent efficaces même durant les vacances c'est l'EDF, attendons de voir si mes démarches seront bien appliquées comme prévu avant de crier victoire néanmoins.

Bilan des travaux d'aménagement : Le sol de la cuisine et du hall a été décollé, gratté, traité pour recevoir un joli grès cérame bleu dur. Mon père a posé hier une première rangée pleine de découpes, donc en principe avec un peu de chance ce soir tout devrait être posé. Il restera donc le vendredi pour poser les plinthes et faire les joints. Nous n'aurons donc pas le temps de poser le parquet du séjour et les carrelages muraux de la cuisine ce mois-ci... Par contre les peintures vont bientôt commencer et finalement il faudra repasser un coup de blanc un peu partout car une fois vide, on se rend bien compte que les finitions n'étaient pas le souci du précédent propriétaire. En y regardant de plus près je me suis aperçu que les découpes du carrelage de sol de salle d'eau étaient désespérantes (je crois qu'il n'y a pas d'autre mot) et que le carrelage mural avait été posé par un aveugle (joints affreux, voire inexistants de temps en temps, reste d'ancien carrelage sous le radiateur, décallage de hauteur...). Décidément que ce soit en peinture ou en carrelage il va falloir que je charge de rattraper les dégats au mieux.

4 commentaires:

maczym a dit…

c'est bon les pâtes ! t'inquiètes pas : )

fi-uuu a dit…

cool :) d'etre chez soi :)

edwoodjr a dit…

Ouep, vivement la fin !

Romarine a dit…

bienvenue dans ce joli monde!!!

c'est top les travaux!!!