01 février 2007

Harrods of Knightsbridge


Reprenons le récit du voyage à Londres là où nous en étions restés, devant le plus célèbre et le plus grands des magasins anglais : Harrods. Après une longue marche depuis Trafalgar Square et un passage obligé à Buckingham, me voilà dans Knightsbridge où une imposante façade en pierres se dresse sur sept étages. C'est donc ça le Harrods dont on parle tant : un édifice monumental de 18 225 m² au sol, 92 000 m² de surface commerciale, employant 3500 salariés. Et pourtant si on remonte dans le temps… C'est Charles Henry Harrod qui est à l'origine de ce grand magasin, il le fonde en 1849 sur Brompton Road et ce n'est alors qu'une épicerie employant deux commis et un coursier. Affaire prospère, le magasin emploiera 100 personnes dès 1880 et l'incendie qui aura lieu en décembre 1883 sera perçu comme une occasion de reconstruire un plus grand magasin. Avec la nomination de Richard Burbidge comme PDG en 1891, des travaux herculéens sont entrepris pour agrandir le magasin : le bâtiment s'étend alors sur un pâté de maisons et 2000 employés y travailleront en 1902.

La devise de Harrods est "Omnia Ubique omnibus", qui se traduit par "tout, de partout et pour tout le monde". En effet on trouve vraiment de tout : parfums, chocolats, fruits et légumes, électroménager, meubles, tissus, musique, salon de thé, vêtements, vaisselle… Les pièces se succèdent et ne se ressemblent jamais ! Chaque pièce a sa thématique : les murs du secteur fruits & légumes sont recouverts de carrelage et les plafonds arborent de superbes lustres aux formes végétales ; juste à côté se trouve un salon de thé tout en marbre blanc ; et un peu plus loin les vêtements pour homme dans un cadre plus classique et boisé. Le plus impressionnant sont certainement les escaliers qui sont à couper le souffle, on se croirait à Disneyland. Ca fait bizarre d'emprunter une cage d'escalier décorée à l'égyptienne, avec une chanteuse d'opéra qui se produit sur un balcon entre deux colonnes de 20 mètres de haut, des vigils tirés à quatres épingles et des vendeurs portant une écharpe de Miss France "Information" !

Ce que vous trouverez chez Harrods n'a comme limite que votre imagination... et votre budget ! Je doute un peu du "pour tout le monde" de la devise car les prix sont à la hauteur de la réputation de cette institution : je n'ai pas trouvé une paire de chaussures à moins de 200 livres. La foule oppressante fera que je n'y passerai pas l'après-midi, une fois sorti de ce temple de la consommation direction vers une pizzeria "Spaghetti House" (je vous prévient les pizzas c'est pas leur fort aux anglais...) avant de reprendre la route vers le centre, sous la pluie. En tout cas je suis très content d'avoir vu de mes yeux Harrods, si vous en avez un jour l'occasion faites-y un tour ! Même si vous n'achetez rien, vous ne regretterez pas le déplacement ! Prochain épisode : Leicester Square.

2 commentaires:

joseph a dit…

tu parles de l'escalier monumental avec les décorations égyptiennes ? nous la cuisine anglaise on a apprécié , on a diné indien, vietnamien, italien et j'ai quand même insisté pour gouter aux saucisses à la menthe (le chips and fish, on n'en a pas trouvé) sinon Harrods, les thés , et l'extrème politesse du personnel!

edwoodjr a dit…

Cher Joseph, oui je parle bien de ce super escalier égyptien ! J'ai même bravé ces messieurs de la sécurité pour le prendre en photo si ça t'intéresse...