07 février 2006

Je vous ai apporté des oranges !

Flash-infos ! Une nouvelle me donne un grand sourire jusqu'aux oreilles ce soir ! J'ai appris par un coup de fil de ma môman que nos cambrioleurs ont été arrêtés ! Youhou ! Bien fait pour leur gueule ! Je me dois de vous expliquer tout car là ça se confirme : ce sont vraiment des débiles profonds. Aujourd'hui dans mon petit patelin, c'était opération coup de poing... les gendarmes se sont mis d'accord à plusieurs brigades et ont perquisitionné dans plusieurs maisons à la même heure ce matin (ils devaient certainement avoir des doutes sur plusieurs familles, apparemment ils savent avoir l'air plus bêtes qu'ils ne le sont). Et dans une des maisons ça a mordu. A première vue rien de bien répréhenssible et voilà que dans le garage un des gendarmes remarque un vélo ! Comparant avec la description précise que nous en avions fait lors de la déposition, il ne fait aucun doute qu'il s'agit de MON vélo ! Et là tout s'enchaîne : ils fouillent toute la maison de fond en comble et trouvent un moteur (dont le numéro de série permettra de savoir qu'il provient d'un des véhicules volés de la commune il y a quelques semaines), ainsi que plusieurs preuves qui permettent de relier ces enc... gens malhonnêtes à d'autres vols perpétrés depuis des mois chez des particuliers et des bâtiments publics. Deux personnes ont donc été arrêtées pour l'instant et dorment ce soir à la prison de Béthune.

Voilà qui explique les récents vols... Mais de tout cela se dégage un problème de société plus large et qui sera autrement plus difficile à résoudre. Je m'explique. Les cambrioleurs louaient une maison en centre-ville qui était anciennement un magasin de meubles, ce magasin a été vendu puis découpé afin d'en faire des appartements. L'investisseur a fait appel aux aides de l'Etat pour construire ses logements selon le contrat suivant : l'Etat prend en charge jusqu'à 70% des travaux mais le propriétaire n'aura pas son avis à donner sur le choix de ses locataires... autrement dit il est obligé de louer à ce que l'on appelle des "cas sociaux". Jusque là on se dit : cool, l'investisseur y gagne et les pauv'gens trouvent de quoi se loger (je demande pas mieux, j'ai toujours voté à gauche)... c'est génial ! Là où c'est moins drôle c'est que dans mon patelin, on n'avait jamais eu le moindre soucis et toutes les emmerdes (agressions, cambriolages, dégradations, vols de voitures, pneus crevés) qu'il peut y avoir depuis deux ans... à qui on les doit ? Je vous laisse deviner...

Alors je ne dis pas qu'il faille stopper ces aides, ça rend bien service à des tas de braves - mais pauvres - gens et on ne va pas les priver de ça, mais il faudra penser un peu plus loin que le placement des locataires. Parce que se dire que ceux qui emmerdent tout le monde (je parle de mes voleurs et d'autres déjà connus des services de Police) là où tout allait bien ne travaillent pas du tout (ni ne cherchent de travail), ne payent pas leur loyer (c'est le Conseil Général du Pas-de-Calais qui le paye donc nous) et vivent du RMI grassement agrémenté de larcins par ici et là... ça commence sincèrement à agacer. Et ce n'est pas des discussions de comptoir mais des faits rapportés par moi et connus des gendarmes (ils ne se gênent d'ailleurs pas pour le dire). Je ne veux surtout pas faire de généralités, je veux pas supprimer les aides sociales mais se contenter de donner de l'argent sans s'occuper de ce que les gens en font, c'est pas la solution, c'est tout bêtement con ! On est exactement dans la même situation que quand on se contente de donner de l'argent aux pays pauvres sans les accompagner dans leur évolution, ça n'a rien de pérenne, c'est de l'argent jeté par les fenêtres, c'est toujours entretenir une partie de la population - certes minuscule comparé au nombre de familles aidées - qui non seulement profite des aides mais vient se servir chez les voisins !

Je ne comprend pas que dans les entreprises on soit dans une frénésie de rationalisation, de chasse aux dépenses inconsidérées et que l'on ne puisse pas assurer un simple suivi après avoir logé une famille ! On parlait d'Etat Providence (gauche/social) et d'Etat Gendarme (droite/libéral) quand j'étais au lycée... est-ce que "providence" signifie nécessairement naïveté ?! Enfin bref, vous allez me prendre pour un français revenchard (évidemment que je me sens plus concerné désormais...) mais ce dont j'ai peur c'est qu'à force d'être victime d'abus, le sytème ne finisse tout simplement par se casser la gueule et que les gens à qui les aides sont nécessaires et justifiées se retrouvent à la rue. Il y a une chasse à faire aux profiteurs du système, pour que longtemps encore, on puisse aider un maximum de gens. C'est le même principe que dégraisser une entreprise pour qu'elle demeure rentable et permette d'éviter de fermer et de virer 5 fois plus d'employés (qu'on s'entende bien : pour moi une société qui fait ne serait-ce qu'un euro de bénéfice net ne devrait pas avoir le droit de fermer) ; et on peut étendre le principe à la Sécurité Sociale. Bon on changera pas le monde ce soir... je vais regarder la télé moi. Bonne soirée.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Sincères félicitations qu'on a retrouvé les voleurs!
j'espere que tu retrouvera vite tes affaires si elles n'ont pas étés revendues.

Pour ton article, et oui que veux tu! Il y a ceux qui bossent gagnent mal leur vie et ont une conscience tranquille, et ceux qui profitent du systeme, gagnent 1200euros net par les assedic et ne chercheront jamais a travailler.
C'est ca, nous sommes dans un pays mal fait, pas etonnant qu'on a des grèves et que les gens ne veulent pas du CPE, on va finir par devoir cumuler les emplois pr se payer un appart et avec tout ce qu'on nous prend sur le salaire, CSG qui augmente et compagnie, 25% de notre salaire qui part dans le vent... !
Vive l'exil en belgique ou aux Pays Bas! lol

le petit chaperon rose a dit…

ouhouhouh....il vote à gauche! non je deconne, tu fais ce que tu veux, je n'ai pas à juger...
bref c'était surtout pour dire que c'est super d'avoir retrouvé les voleurs...et tes affaires? tu vas pouvoir en récupérer?
bien vu le rapprochement avec la Sécu...trop d'abus tue le système ou oblige à le durcir!

mon blog :
http://chriswarner.blogspot.com

T. a dit…

Là, on touche à un problème de fond...
Gauche laxiste ou droite élitiste ?

Pour ma part, je suis toujours perdu entre les deux... Je pense que de manière générale la gauche a de très bonnes idées, mais trop idéalistes... Voire utopiques. La droite n'a pas forcément tout compris pour autant...
Non, elle encule les uns pour faire jouir les autres. Et tout le monde ne fait pas partie des jouisseurs. Unfortunately.

Moi je reste très flou. Entre un côté paternel très anarchiste de gauche & maternel très bourgeoisie de droite, j'avoue que mes idéaux sont du coup un peu perdus...
Mais n'étant pas candide, je reconnais pencher de plus en plus vers le dextre...
Tout en ayant entendu toute ma vie "a gauche, c'est les gentils, à droite, le coté obscur". Aïe...

T. a dit…

Et pour tes fringues, elles ont été retrouvées ?
Moi je serai enragé ! une fois on m'a piqué pour 300 euros de sapes sur ma terrasse... C'est franchement rageant...

edwoodjr a dit…

On a retrouvé mon vélo et les gendarmes disent que c'est certainement tout ce qu'on retrouvera. Les voleurs écoulent au plus vite en "lots" : autrement dit ils vendent tout ce qu'ils ont piqué lors d'un cambriolage pour par exemple 1000 euros... peu importe ce qu'il y a dans la caisse ! Donc les bijous, les fringues... ont du être revendus pour une bouchée de pain 8-(