28 février 2006

Mystère au 72 rue Gustave Delory


JEUDI APRES-MIDI : Début de mes aventures palpitantes ce 23 février. Au hasard d’un coup de fil au notaire gérant l’appartement que je loue, j’ai demandé s’il n’avait pas des biens à vendre qui pourraient me convenir. Il m’a parlé d’un appartement F2 à 120 000 euros sur Lille Centre, Rue Gustave Delory, qui pourrait m’aller mais qui demandait un gros "rafraîchissement". J’ai décidé de le visiter malgré tout jeudi soir et j’ai eu une jolie surprise ! Rien que pour la situation de l’appartement déjà : en plein cœur de Lille, à 2 minutes à pied de la gare, à 7 minutes chrono de la Rue de Béthune, à 20 mètres de métro Mairie de Lille, et au bord de l’autoroute. Que peut-on rêver de mieux ? Je pourrais aller manger au Flunch quand je veux, aller au cinéma en un rien de temps, faire mes courses au Monoprix facilement, aller flâner dans les rues piétonnes à ma guise… Je ne connaissais absolument pas ce quartier, c’est pourtant tout près de la Rue du Molinel mais je n’avais jamais eu à y faire et j’en ignorais jusqu’à l’existence… je ne voyais le beffroi de la mairie que de loin. J’avais peur de me retrouver dans un immeuble mussolinien stylé comme la Cité Administrative, sur le papier le quartier ressemblait une grosse cité HLM entrecoupée de bâtiments administratifs. Finalement, aux premiers abords j’ai été un peu déconcerté de voir tous ces immeubles former des blocs et puis en fait, le soir venu, tout ça s’organise assez bien et semble bien vivant, ça m’a l’air agréable. L’immeuble quant à lui n’a rien d’extraordinaire vu d’extérieur, dans les tons chocolat il s’intègre bien au bloc d’immeubles qui fait face au Conseil Général (une architecture qui me plait bien tout compte fait). Et voilà enfin le nerf de la guerre : l’appartement ! La première impression fut que l’avertissement quant à la nécessité de faire pas mal de travaux était exagéré : certes le papier peint est affreux et le revêtement de sol serait à changer mais ce ne sont que des travaux de décoration… La salle de bain et la cuisine ont certes des équipements vieux de 25 ans plus très à la mode mais demeure fonctionnelle et utilisable en l’état… il n’y a rien qui empêcherait quelqu’un d’emménager dans l’heure. La surface est légèrement plus petite que mon appartement actuel (45 contre 47 m²) mais bon… c’est vraiment le seul inconvénient ! Il suffirait que j’apprenne à bien ranger et à optimiser l’espace (chose que je ne fais pas actuellement, bien au contraire, j’essayais de combler les vides), je ne doute pas que mes amis suédois auront une idée à ce sujet. La vue est bien dégagée sur le boulevard, heureusement qu’il donne en façade justement, ça a l’air assez verdoyant aussi. L’organisation des pièces est bien pensée (un salon au beau milieu qui dessert toutes les autres pièces), seul le hall semble ne pas servir à grand-chose mais on a vite fait de supprimer un placard et d’agrandir le salon sur le hall (houla… je me comprends), il y a moyen d’agrandir le salon de 6 m² facilement. Choses remarquable aussi en centre-ville, il dispose d’un parking sous-terrain et d’une cave.

VENDREDI MATIN : J'y ai réfléchi et voilà… ça me branche bien, il y a de quoi faire quelque chose bien une fois rafraîchi . De toute façon c’est très simple à choisir un appartement : soit on se dit en rentrant que c’est même pas la peine d’y penser, soit on se dit que ça pourrait être la bonne et on commence à l’aménager dans sa tête, c’est ce que je fais depuis que je l’ai visité et il est vrai que ça prend forme. Je calcule précisément mon plan de financement, j’avais commencé à me renseigner à la banque, dans les agences, je sais ce que je peux avoir pour mon budget et je sais à peu près quel budget je peux me fixer… mais de là à avoir un projet concret, il y a un pas à franchir. J'obtiens un apport de mes parents, ainsi que les conditions de prêt de la banque ; le notaire m'annonce qu'il peut l'obtenir certainement pour 115 000 euros. Voilà qui arrange mes affaires ! Mes parents ont eu les photos de l'appartement que je leur ai envoyé par mail, ils ont l'air intéressés, il faudrait qu'ils le visitent.

VENDREDI APRES-MIDI : J'obtiens du notaire qu'il me laisse les clefs pour le week-end, j'apprend aussi qu'une proposition de prix à 110 000 euros pourrait porter ses fruits. A la sortie du boulot je retourne le visiter, il me semble évident que c'est l'appartement qu'il me faut. En ressortant je jette un oeil sur le panneau d'affichage et quelques phrases m'interpellent : "SDF qui squattent et font leurs besoins dans le parking sous-terrain / serringues retrouvées au second sous-sol"... Ca me refroidit un peu, eh oui je suis un gros peureux moi et j'ai pas franchement envie de tomber nez-à-nez avec un junky en montant dans ma voiture. J'imagine la scène : "Eh mec j'ai besoin d"une dose !", réponse : "Euh tu veux pas un Pez plutot ?". Je continue à lire et l'annonce se termine par "merci de respecter ces consignes pour que les évènements de novembre dernier ne se reproduisent pas". Que c'est-il passé en novembre ?! Là je m'inquiète, il faudra que j'appelle le syndic de copropriété. J'ai l'impression de mener une enquête à la X-Files, c'est assez marrant en fait.

DIMANCHE MATIN : Le dossier n'a pas avancé samedi car j'étais à Bruxelles. Mes parents arrivent sur Lille pour le visiter. Je les préviens que l'appartement ne présente pas bien mais qu'après un petit ravalement, ça serait sympa. Ils me font déchanter : ma mère trouve des défauts partout, veut faire des travaux là où il n'y en a pas vraiment besoin de suite et estime le prix trop élevé. Je m'énerve car cela fait des mois que je regarde les annonces et fait des visites... alors entendre "ça vaut pas ce prix là" me met hors de moi car ils ne se rendent pas compte des prix du marché lillois ! Et pour peu qu'ils me rappelles que dans mon patelin pour ce prix on a une belle maison, je me jette par la fenêtre (du 1er). Finalement, je me résoud à leur avis : trop de travaux, trop cher... trop de trucs louches sur le panneau aussi (bien que bizarrement l'histoire des serringues ça leur a pas tilté).

DIMANCHE APRES-MIDI : Mes parents me rappellent, tout compte fait... ça serait une bonne affaire si le prix passait à 105 000 euros, soit 15 000 euros de moins que le mandat. J'accepte de retourner rue Gustave Delory accompagné de Nicolas qui sera objectif. On y va pour voir l'exposition, il est orienté au nord... mauvais point : jamais de soleil ! Quant à l'electricité, il n'y a quasiment pas de prises de terre, encore un mauvais point mais bon... les travaux peuvent arranger celui là. Avant de partir je remarque un relief sur le mur de la cuisine, je tate un peu et constate qu'une partie du mur sonne creux. En cherchant un peu et en démontant une pleinte, je me rend compte qu'une porte a été grossièrement bouchée et semble donner sur l'appartement d'à côté... Euh, bizarre non ?! En redescendant, je relis un peu le panneau d'affichage et tombe sur "nous rappellons aux résidents que l'ascenceur n'est pas un lieu de vie, il est interdit de cracher" ! J'hallucine ! Quel genre de personnes peuvent habiter là pour cracher sur les murs ?! C'en est trop, c'est le genre de choses qui ne se corrigent pas avec des travaux, cet immeuble ne m'inspire pas, il y a un truc qui cloche même si je ne sais pas quoi.

DIMANCHE SOIR : J'ai réfléchi... Je ne ferai pas un investissement sur 20 ans pour un immeuble qui me semble glauque et où je ne me sentirai pas en sécurité. Fin du dossier pour le 72 rue Gustave Delory. Je n'ai rien à regretter, y'avait du boulot pour en faire un bon cadre de vie, et même comme ça il aurait été un peu plus petit que mon appartement actuel. Je rapporte les clefs dès demain et raconte tout ça au notaire, puis je rappelle l'agence Faelens qui avait soit-disant quelque chose à me proposer, et enfin je relance GFF pour l'appartement sur Wazemmes. J'ai tout mon temps, au moins maintenant je sais exactement de quel budget je dispose, reste à trouver dans quoi le dépenser. Je crois que je vais changer ma stratégie et acheter un bien déjà loué qui est en moyenne 15 à 20% moins cher qu'un bien libre. Je rappellerai malgré tout le syndic pour savoir ce qu'il se trame au 72 rue Gustave Delory...

9 commentaires:

T. a dit…

45 m², pour 120.000 €, dans le coin Gustave delory ?
Ick... En effet, c'est en plein village, mais c'est qd même pas super chic.
Et puis la résidence parait en effet super craignos.

Cherche bien, ya des trucs à voir. Nous on a trouvé grand, pas (trop) cher, et das un super quartier. On regrette juste les impots... :)

Mais pourquoi tu ne passes pas par une agence ?

edwoodjr a dit…

Je regarde tout : agences, notaires, particuliers... C'est ma croisade du moment, je ne suis pas pressé de trouver donc j'en profite pour chercher la perle rare qui colle à mon budget. A ce propos je t'ai laissé une demande d'info sur ton blog.

Daemondk a dit…

ouf, jamais de soleil dans l'appart... tu avais l'occasion de faire un trou dans le mur côté sud ?

dfromparis a dit…

Dans mon immeuble aussi la présidente du syndic affiche des mots toutes les semaines dans le hall (des espions qui guettent dehors dans la rue, le café d'en bas qui fait du bruit, les poubelles, l'ascenceur et j'en passe). Tout ce que je peux te dire c'est que c'est une hystérique du 4ème âge qui se fait chier appremment. Tu pourrais vroire que j'habite à la goutte d'or alors qu'en fait j'habite près du parc Monceau, très calme et très chic. Ainsi va... dfp.

edwoodjr a dit…

Ouaip sauf que là j'ai appelé le syndic et ils sont bien conscients que l'immeuble n'est pas sécurisé : squat de SDF au -2, junky aussi, et pour les évènements de novembre c'était un incendie déclenché par les squatteurs... Bref c'est très agréable comme immeuble !

romarine a dit…

Bon courage.... j'ai mis un an à trouver mon appart, mais ca valait le coup....

si ca intéresse qqn je le vend! j'ai depuis trouvé ma moitié....

edwoodjr a dit…

Cher(e) Romarine, tu peux toujours me donner les infos sur ton appart on sait jamais ! A voir ton blog, tu as l'air d'avoir du goût, et qui plus est des goûts qui se recoupent avec les miens. Sérieusement, dis toujours, ça peut m'interesser.

Quant à ton blog, je suis vraiment subjugué ! Un design tout mignon, des articles sympas, je vais avoir de quoi lire et surtout le truc qui m'a étonné c'est qu'en 30 secondes sur ton blog j'ai retrouvé des tas d'articles que j'ai traité également : Citadelle, Jean Mineur, Maison Coilliot... Etonnant non ?

romarine a dit…

65 m2 place de la République, parquet chêne, un grand salon, une chambre, bureau, mur en brique...

170 K€....

edwoodjr a dit…

Euh... merci ! Oui en effet t'as du goût, mais c'est pas dans mes moyens :-(