17 février 2006

Sur tout et surtout n'importe quoi

Ah ça fait du bien de rentrer chez soi ! La matinée avait bien commencé, le simple fait que le ciel soit clair et que le soleil inonde mon appartement à mon réveil est déjà bon signe. Certes il y eut un peu de pluie, mais Tao me certifiait que le soleil serait également de la partie, je ne pouvais rester indifférent à son opinion qui s’est jusqu’à aujourd’hui toujours avéré exacte. La matinée fut agréable bien que je failli fermer les paupières à plusieurs reprises… ce qui aurait été mal venu car j’avais une livraison à effectuer (c’est ce qu’on dit quand c’est le dernier jour d’un délai imparti pour réaliser un travail). C’est toujours un peu ennuyeux parce que c’est à ce moment précis que le problème auquel personne n’avait pensé va ressurgir et risque de vous empêcher de livrer à temps. Bref, à part quelques accrochages et quelques frayeurs habituelles, tout s’est bien passé. Me voilà soulagé, mais les autres projets suivent et – malheureusement – se ressemblent ! Bientôt mon entretien avec mon manager, le moment de parler carrière et ambitions personnelles… on verra bien ce qu’il en ressort mais je sais qu’un projet d’amélioration du processus de développement logiciel (basé sur le modèle de maturité CMMI) est en cours, ayant une expérience de 6 mois sur le sujet, j’aimerai bien voir de quelle manière je pourrai prendre part à ce projet sans nul doute plus interessant et enrichissant qu’un travail de pur développeur (eh oui j’ai beau être ingénieur, la plupart de mon temps actuellement je le passe à coder et ça ne m’enchante pas spécialement).

L’ambiance s’est décoincée au boulot, peut-être est-ce parce que je fus amené à travailler avec d’autres personnes et que le fait de discuter autour d’un problème commun et d’y trouver des solutions amène forcément à plus d’échanges. Nous continuons à aller faire notre petite partie de bowling le jeudi midi (à ce propos j’ai éclaté mon score avec 122 points en une partie hier, c’est beaucoup pour moi !) et j’ai même réussi à les faire manger ailleurs qu’à la Cafétaria Casino (résolument monotone) un midi par semaine ! Ils me laissent la liberté de choisir le restaurant, dans un budget raisonnable, ça m’amuse, ça me donne l’occasion de tester de nouvelles adresses. Il y a deux semaines j’ai donc réussi à les trainer à la « Grande Brasserie de l’Impératrice Eugénie », près de l’Euro-Téléport : c’était très bon et ce pour un budget somme toute raisonnable (plat, dessert et boisson pour 10,80 euros à condition de choisir parmi les trois plats du jour, néanmoins la carte avait aussi l’air appétissante et accessible). Le service était expéditif, les serveurs cordiaux mais un peu froids, peu importe, je n’aime pas attendre alors ça m’allait très bien. Mardi dernier c’était le Tutti Frutti (Rue du Vieil Abreuvoir) : la façade de bois sculpté donne vraiment envie, un petit air art nouveau, par contre une partie du restaurant (vraisemblablement la batisse voisine qui fut annexée) est assez kitch, faut aimer le rose bonbon. L’ambiance était très différente, nous le comprîmes rapidement avoir rencontré notre serveur, un grand déconneur ! Budget équivalent à la brasserie pour des bons petits plats (j’avais pris du rouget, excellent) ou des pizzas très – trop – généreuses.

Je m’habitue à Roubaix mais je n’aurai aucune envie d’y rester. L’autre jour je suis tombé de prendre une autre rue pour éviter un bouchon… j’ai eu l’impression de traverser une prison ! Des bâtiments identiques en briques orangées sur des centaines de mettre sans discontinuer, des petites allées ici et là pour donner l’illusion d’un petit quartier sympa rappelant les clubs de vacances… Malheureusement ça ne prend pas, il n’y a aucun touriste ici, tout fait artificiel et on se demande comment on peut vivre là dedans ! Ca m’a un peu rappelé des cités qui ont été dessinées par Le Corbusier et un autre architecte dont j’ai oublié le nom. Ils avaient conçus de vrais petits villages mais n’avait pas pensé que là où ils voyaient une petite ruelle charmante, il y aurait 40 ans plus tard un parfait coupe-gorge. Il ne faut pas s’étonner que des voitures brulent dans de tels quartiers, ce sont de vrais clapiers à lapins ! Par contre j’ai beau chercher dans le quartier de l’Alma, j’ai toujours pas trouvé le monument en l’honneur de Lady Di ! Bon ok… faut vraiment que j’arrête de la faire cette blague.

Je commence à m’habituer à mon congélateur, il est divisé en deux en ce qui me concerne : les glaces et le poisson pané. Je fais un régime à base de trucs congelés cette semaine pour fêter l’arrivée de ce nouvel appareil, certainment utile, résolument trop bruillant. Quand j’en aurai assez du Captain Iglo, je tenterais tous ces bons trucs qu’on trouve en surgelé… Puisque je parle de nourriture, ça me fait penser à quand je suis allé faire quelques courses à Champion : depuis quand les bombes de Chantilly ne portent-elles plus le nom « Chantilly » sur l’emballage ? Pourquoi créme sucrée ? C’est nul comme nom, j’ai même hésité, je savais pas si c’était bien ce que je voulais ! Et pourquoi on a plus de nouvelles de Grosquick ? Pourquoi l’a-t-on remplacé par ce lapin rachitique qu’est Nesquick ?! J’ai l’impression que tout ce qui faisait notre enfance se fait balayer en ce moment. Exemple ? Cherchez des Milky Way au supermarché, je crois bien que ça a disparu ! Malgré tout, bonne soirée à vous, et n’oubliez pas que vous pouvez me contacter par lapin grâce à mon pote Tao qui transmettra (il me demande de vous préciser qu’il se couche à 23h). C’est quasi instantanné et ça me fait toujours plaisir ! D’ailleurs il n’y en a qui s’en privent pas ;-)

3 commentaires:

Alex a dit…

Cher camarade,

Je suis surpris que tu as eu un rayon de soleil..moi c'est pluie orage et vent.. :-S

Je te souhaite tout l'épanouissement que tu désires dans ton travail (et lors de ton rdv avec ton manager demande lui une augmentation et s'il veut pas: une voiture de fonction lol!).

Ensuite, aurais tu un signe précoce d'alzheimer? car pour ton resto Tutti Frutti, tu nous en a deja parlé dans ton blog (cf. les nouvelles du 14 février). Ceci n'est qu'une remarque ne t'enerves pas.

Tu es doué (presque autant que moi ;o)) pour les blagues cyniques) : en voici une petite de ma part: "Quel est le point commun entre un tsunami et un ricard?" Réponse : 1/3 de jaune et 2/3 d'eau.....no comment...

Et oui que veux tu?! après nos parents qui voient disparaitre le banania et les ptites voitures majorette, c'est le tour de notre generation ! (ah c'etait bien l'epoque de l'insouciance!!)

Mes amitiés à vous, Fox & Tao le robot,
'Lex ^^

T. a dit…

" "Quel est le point commun entre un tsunami et un ricard?" Réponse : 1/3 de jaune et 2/3 d'eau.....no comment..."

20 minutes de four-rire !!
J'adore !

alex a dit…

Merci merci cher T. ^^ !!!

'Lex.