14 février 2006

Qu'ils sont cons chez Cdiscount !


Il a des jours comme ça où on se dit qu'un esprit supérieur a décrété que ces petits détails qui pourraient aller bien... iraient mal. Ca a commencé ce matin avec cette "connasse" qui a pris la dernière place du parking aérien, à 30 secondes je l'avais cette place mais non... le sort en a voulu autrement, je ne devais pas l'avoir. J'ai ensuite passé la matinée à essayer de faire marcher un truc avant d'apprendre que ça ne risquait pas de marcher puisque j'utilisais un jeu de test qui n'avait plus de correspondance dans le "nouvel environnement", ce fameux environnement qui a été mis en place vendredi et dont personne n'a jugé utile de m'avertir. Ce midi, je teste un nouveau restaurant : le Tutti Frutti à Roubaix, charmant (bien que le rose bonbon ça choque quand même au début), une belle façade limite art nouveau, un serveur bien sympa... mais forcément il n'y avait qu'une place sur les 5 qui était collée à un radiateur brulant... sur qui c'est tombé ?! Hein ? Je vous laisse deviner... Et ce soir je rentre, je me gare dans le parking sous-terrain, je remonte : la poignée me reste dans les mains ! Je m'en fous, je la laisse là, je file à la Poste chercher mon colis de Cdiscount. Il me semble léger, pas étonnant il manque mon bouquin (faudra m'expliquer en quoi c'est plus avantageux pour eux de faire des paquets séparés, ils doivent sous-traiter...) ! Par contre le DVD d'Aznavour que j'ai pris pour ma môman ça forcément ils l'ont pas oublié ! Bon bref, je continues à fouiller pour trouver ma boîte de chaussures (des baskets vintage Asics), c'est la première fois que je me risque à commander des pompes par internet et forcément ils se sont gourrés ! J'en crois pas mes yeux, ils ont collé l'étiquette de référence ASICS à côté du logo ADIDAS (preuve à l'appui ci-dessus) et ça les choque pas... grrrrrrrrrrr ! Pour bien faire les choses évidemment c'est du 46. De toute façon je mettrais jamais ça c'est trop moche ! La journée était nulle, espérons que la soirée sera meilleure.

3 commentaires:

claire a dit…

Journée éprouvante en effet où tout est également parti en vrille pour moi : carte de badgeage (qui sert accessoirement pour régler le déjeuner au restaurant administratif) démagnétisée, courrier d'un autre service que le mien pour ronchonner de façon complétement infondée sur des dossiers pas encore aboutis mais la faute à qui, hein ? (la meilleure défense, c'est l'attaque), une après-midi de folie durant laquelle on m'a posé les questions les plus saugrenues et qui m'ont totalement épuisées, un plan drague d'un mec vraiment lourd (et bien trop âgé pour moi !), le début d'une angine, une amie en pleurs à cause de la date du 14 février, etc.
Quant à la soirée, je me suis endormie sur le petit film que je m'étais prévue pour ma soirée du 14, loin de mon chéri...
Vivement le 15 février ! En attendant, je crois que je vais filer sous ma couette dès à présent... ;-)
Claire

T. a dit…

Et oui y'a des jours avec & d'autres sans... J'ai réalisé ça hier.

Claire a dit…

rassure moi T. (je lis aussi fidèlement et régulièrement des nouvelles du village sur ton blog), les jours se suivent et ne se ressemblent pas, hein ?
Claire, qui finalement n'est tjs pas sous sa couette