05 février 2006

Uchronia / Enduro[pale] ou pas


Me voilà rentré à Lille ! Alors qu'est ce que j'ai fait ce week-end ? Euh... Samedi je me suis levé tôt et suis parti à la Cité Europe à Calais, et donc accessoirement à Marques Avenue juste à côté. Je n'ai pas trouvé grand chose pour m'habiller (je me doutais bien que ça n'allait pas être en 15 jours que je reconstiturerai la garde-robes qu'on m'a volé...) à l'exception de fringues de ski : un blouson et des gants, me manque encore plein de trucs pour faire mon vrai rider ;-) Je ne suis jamais allé au ski de ma vie, je vais me ramasser de nombreuses fois, alors quitte à se péter la gueule autant le faire en étant bien habillé ! Retour après un rapide passage chez McDo, ça faisait bien longtemps que je n'y avais mangé... Je n'ai pas le temps de poser, je file chez Fabien pour la suite de notre campagne de JDR (Jeux de Rôles) Uchronia. Le concept pour ceux qui ne connaissent pas : un MJ (meneur ou maître du jeu) raconte une histoire, les joueurs incarnent des personnages dans l'histoire qui ont toute liberté d'agir pour faire avancer l'intrigue... que ce soit en enquête qu'en action, les combats étant simulés par des lancés de dés (eh non il n'y a pas que des dés à 6 faces !). Pour ma part j'incarnais Lord Clarence Mayburry, un aristocrate anglais, et l'histoire se déroulait en 1892... univers steampunk sur fond de grosses machineries, d'édifices d'acier sculpté, de science au service de la fiction ! Tout ce que j'aime ! Quant au titre du jeu, Uchronia, il rappelle le terme "uchronie" défini ainsi dans le dictionnaire :

Reconstruction de l'histoire d'une période, à partir de données supposées, hypothétiques, fictives ; en d'autres termes, conception de l'histoire qui prétend la reconstruire ou réécrire, non telle qu'elle fut en réalité, mais comme elle aurait pu ou dû être. L'uchronie n'est qu'une œuvre d'imagination, une pure création de l'esprit.

Tout ça pour dire que l'univers de ce JDR est particulièrement interessant et permet bien des choses du moment que le cheminement historique, même fictif, demeure logique. Concrètement nous évoluons dans une Europe chamboulée par la découverte d'une nouvelle énergie, le Vulcanium, qui va changer toute la donne par une révolution industrielle fulgurante. Enfin voilà, je vais pas vous faire le résumé de 15 heures de jeu. Couché à 4 heures, je ne me réveillerai (ou plutôt serait réveillé) le dimanche à midi, je n'ai pas le temps de glander comme à mon habitude le dimanche matin, on file manger une raclette chez des amis. Je repars sur Lille à 16h30 de manière à éviter la circulation due à l'Enduro du Touquet. Je me rappelle une époque où pendant plusieurs années nous allions à l'Enduro et où j'adorais ça... Départ en fin de matinée, arrivée à Stella-Plage, petit repas à base de bonnes vieilles frites et d'un hamburger plein d'oignons, balade dans les dunes (eh oui on avait encore le droit en ce temps là !), puis retour et vidage de sable dans les chaussures une fois à la maison. Je garde un excellent souvenir de ces dimanches passés là-bas, même si je ne m'interessais pas au classement, c'était très secondaire. Aujourd'hui il faut bien dire que mon enthousiasme est souvent découragé par le froid.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

T'allais voir l'enduro quand tt petit ? j'en apprends des choses avec ce blog...
Fabi

T. a dit…

On t'a volé ta gare-robe ?? Ma plus grande phobie... J'ai du manquer un épisodes...Si tu as besoin d'un coup de main ;)
Les W.E au Touquet.. C'est marrant, j'en ai eu aussi, je ne sais même pas ce qu'est l'Enduro !

edwoodjr a dit…

Eh oui ils m'ont pris mes fringues lors du cambriolage chez mes parents :-(