20 mars 2006

Petit week-end lillois


Je n’ai pas eu le temps ce week-end de vous raconter ce qui a bien pu m’arriver alors je vais prendre un peu de temps pour le faire maintenant, je sais que vous en avez une énoooooooorme envie (bah oui c’est ce que Grosquik disait, rappelez vous). Le samedi matin j’ai glandé jusque 13h avant de prendre ma douche, ça fait du bien de larver un peu, je peux jamais le faire la semaine. Après avoir pris mon courage à deux mains, je me décide à sortir en ville profiter de ce magnifique soleil et du Printemps de la Vieille Bourse. C’est vraiment un plaisir de se promener dans Lille, il y a énormément de monde dans les rues, et je fais quelques boutiques (je rentre même au Printemps, mais ça se confirme, c’est bien trop cher pour moi), je passe comme à mon habitude chez Habitat, et je repars comme à chaque fois les mains vides. Je passe à la Vieille Bourse écouter ce qui s’y trame, c’est tout petit, c’est en courant d’air, je n’y resterais pas longtemps, à vrai dire je passerai plus de temps à lire les pancartes du patrimoine qu’à écouter le groupe qui se produit… je ne sais pas pourquoi mais j’avais envie de bouger cet après-midi là. La ballade s’éternise, je ne trouve pas de restaurant qui me convient, même le petit resto à l’étage du centre des Tanneurs n’a plus de sandwichs, c’est à désespérer de trouver quelque chose… en même temps on a pas idée de vouloir déjeuner à 16h. Je veux tenter "Envies de saison" sur la Rue Nationale mais le patron refuse de nous laisser rentrer à cause la manifestation anti CPE (le cortège était vraiment imposant, on en voyait pas la fin) qui passe devant sa porte… dommage j’avais envie d’essayer son échoppe, attitude bizarre de sa part. Subway est ouvert juste à côté mais payer 8 euros pour un malheureux sandwich, non merci ! Résignation. Petit passage rapide au McDo de la place et destination les rues piétonnes et la Rue de Béthune, je rentre chez Zara puis chez Jules, suis tenté par quelques fringues… la manifestation dégénérant dans la rue (pas à cause des manifestants, mais de la faute de cette bande de débiles profonds qui aiment foutre la merde une fois arrivés Place de la République), c’est l’occasion de prendre tout mon temps pour essayer (genre le mec qui se sent concerné…). Finalement je repartirai avec deux pantalons et une carte de fidélité ! Bah oui on avait tout notre temps, la vendeuse était vraiment gentille et elle m’a fait comprendre que les centaines d’euros que je dépensais chez eux se cumulaient sur la carte de fidélité de Nicolas, et que je lui offrais régulièrement des bons d’achat… alors bon… autant que ce soit moi qui les touche les bons d’achat non ? Désolé Nico ! Je pensais que c’était encore une de ces cartes à la con (payante de surcroît) qui ne sert à rien mais il s’avère qu’en y regardant de près, ça vaut le coup, d’autant quand comme moi on achète beaucoup chez eux.

Au moment de ressortir c’est un peu moins drôle, c’est vraiment chaud dans la Rue de Béthune : des branleurs (oui on les appellera ainsi) ont décidé de casser tout ce qu’ils pouvaient, les magasins ont baissé leurs rideaux de fer et les clients se planquent derrière. Les CRS sont pris en étau par les casseurs, les poubelles volent, la terrasse du Quick est saccagée et j’avoue ne pas être rassuré par ces petits connards dont la seule préoccupation de faire un maximum de dégâts et de tabasser les CRS. J’arrive pas à les comprendre, l’un d’eux passe près de moi, il était tout fier d’avoir réussi à foutre en l’air une jardinière du Quick. C’était à celui qui serait le plus con, casserait le maximum… et au milieu de tout ça un pauvre journaliste, pris au milieu de l’affrontement avec sa caméra… qui finira par se prendre une poubelle sur la tronche. Au même moment, c’est la sortie des séances de ciné à l’UGC et les CRS s’apprêtent à charger. Je préfère me barrer et aller au calme, dans la FNAC (bah oui j’ai pas spécialement envie de profiter des gaz lacrymogènes). Ce décalage entre la violence purement gratuite dans cette rue et le calme régnant dans le reste du centre est étonnant. Il suffit de faire 100 mètres pour oublier les affrontements, et entendre de nouveau des enfants rires, des musiciens jouer et un marchand vendre ses cacahuètes grillées. Lille a toujours été une ville qui m’étonnera par tant de décalage entre ses quartiers, entre ses ambiances, entre ses habitants, ça se confirme encore dans ces tristes évènements. Retour à pied chez moi, tout le monde semble ignorer ce qui se passe deux rues plus loin, la soirée se finira à regarder les épisodes en VOST de Lost saison 2. Avec leurs conneries, j’ai même pas acheté de cadeau d’anniversaire pour ma mère et j’ai pas pu aller chez GAP, j’y suis jamais rentré, j’aurai bien aimé voir ce qu’ils proposent.

Dimanche matin, je n’ai pas beaucoup plus d’entrain pour me bouger (un mal de nuque m’aura assommé tout le week-end), je me lève à 9h30 et glande devant Paris Première une bonne partie de la matinée. Regarder Hôtels du Monde et Intérieurs en caleçon, affalé dans le canapé, le soleil inondant la pièce : une certaine idée du bonheur ! Le soleil semble essayer de me le rappeler, lundi c’est le printemps et donc aujourd’hui c’est le Printemps du Cinéma. Je me décide donc à sortir, après moult discussions, Du jour au lendemain de Philippe Le Guay (avec Benoît Poelvoorde) et Toi et moi de Julie Lopes-Curval (avec Marion Cotillard et Julie Depardieu) seront choisis parmi tant d’autres. Je consacrerai un article pour vous dire ce que j’en ai pensé ; et je garde sous le coude Le temps des portes-plumes qui n’aura pas été retenu pour cet après-midi cinéma. De retour du cinéma, assez déçu il faut bien l’avouer (cf critiques des films), je passe prendre des pizzas au Pizza Hut de la Rue Solférino (j’avais jamais tenté, elles sont très bonnes leurs pizzas !) et la soirée se finira tranquillement chez moi. Ca me fait penser qu’un morceau d’Hawaïenne et un de Barbecue m’attendent encore dans le frigo ;-)

12 commentaires:

Niko a dit…

Plusieurs remarques:

1) le remplacement de Grosquik par Quicky me paraît inadmissible, je reveux mon bon gros bonhomme, le lapin est nul.

2) tu n'as rien perdu à ne pas rentrer chez Gap, c'est la même chose toute l'année, c'est cher et c'est moche.

3)ça fait presque 1 an que je veux tenter envie de saisons mais c'est toujours fermé. En ajoutant ton anecdote, c'est à croire qu'ils fuient les clients.

4)la pizza hawaïenne est la meilleure du monde. ici les gens me prennent pour un taré parce que je mets de l'ananas ou des bananes dans la moitié de mes plats (ils ne comprennent pas la subtilité du sucré-salé)

5) après les voitures crâmées, le cpe est une nouvelle preuve que la france se barre en couille dès que je m'absente. Vive la république

Anonyme a dit…

Juste un p'tit mot pour dire que j'ai trouvé ton blog un peu par hasard, et que depuis qq temps, je ne rate pas un article.
Tu as un certain talent, et parfois tes aventures me font bien rire.
Ce que j'apprécie aussi, c'est de voir des articles aussi variés, tour à tour sérieux, ou moins...
Merci encore et bonne continuation !

alex a dit…

Hello !

la cheesy crust de pizza hut..miam ! ;op

A quand des nouvelles de Fox??

Tao alias Lapin Messenger a changé lol? On peut lui envoyer de la zik maintenant?!

'Lex.

T. a dit…

En vrac : Printemps, Habitat, Envies de Saison : héhé, welcome 2 my life, dear !
Moi aussi, ça me fait signer le coeur(plus élégant que ça me casse les burnes) de savoir qu'un simple sandwigh est vendu 8 €uros, simplement parce qu'il est fait devant toi. Ceci dit 7.50 pour un sandwiche au Lina, ça passe. Best of the town !!
Poubelles qui volent, jardinières qui brûlent ! Et la journaliste ! Quelle horreur, la pauvre ! Mon dieu !
Et dire que samedi, je me ruinais chez Sephora tranquillement après un chocolat au Soficcino ! Mon pauvre ami !
Lost saison 2 ? Où ? ?? !!

Finalement un bon W.E !

T. a dit…

Ah oui -et dire que c'est essentiellement là-dessus que je voulais réagir- j'aime vraiment beaucoup la description de ton ressenti quant à la ville. J'ai toujours eu ce sentiment, et c'est ce qui me touchera toujours. Comment peut-on passer de Wazemmes à la rue des Chats Bossus en si peu de temps ? Du glauque du Mum's au glam's du Plaza ? Du gars qui s'habille chez H&M et Jules à celle qui porte des Boots Chanel ?
En étant schizo ou Lillois.

J'ai apprecié de lire ça... Thanx for make me smiling... :])

T. a dit…

2 Nico : Ohoh... Gap moche et cher ? !!
Et envies de saison est un lunch restaurant. Vas-y un midi.

edwoodjr a dit…

Cher Niko, les espagnols n'y connaissent rien en pizza !

Cher "anonyme", c'est le genre de petit mot qui fait chaud au coeur, content de te compter parmi mes lecteurs ;-) Wouah comment je joue la star !

Cher Alex, la Cheesy Crust peut être bonne... c'est 5 euros de plus que la classique ! Fox va bien, il va partir en vacances pendant que je serai au ski. Tao n'a pas changé, c'est juste que je n'avais jamais fait le lien vers l'interface pour lui envoyer de la musique.

Cher T, je précise tout de même que j'ai HORREUR du Printemps. Quant à Lost saison 2, c'est sur mon PC ;-)

T. a dit…

(En relisant mon post, j'y découvre -sans l'avoir voulu- une pointe de condescendance... A retirer de la lecture : elle n'est certainement pas voulue) :)

romarine a dit…

très bien envie de saison....

T. a dit…

L'endroit le plus représentatif de cet aspect cosmopolite est la rue de la Clef : des bobos et des punks à chiens, des boutiques de design ultra cher et des librairies incontournables.

Gosh, I love this city...

envies de saison a dit…

bonjour, je tiens à vous dire que nous sommes ouvert du lundi au samedi, de 8 heures à 18 heures et oui, le jour de manifestation comme il s'est produit un certain, nous préférons fermer car les casseurs font acte de présence. Alors, n'hesitez pas à retenter l'expérience chez nous...
On vous attends...
L'équipe d'Envies de saison

edwoodjr a dit…

Ne vous en faites pas, j'ai largement eu l'occasion de passer chez vous depuis, de tester vos sandwichs et délicieux desserts et je ne m'en lasse pas ;-)

Bonne continuation !