26 janvier 2006

Le mystère des séries policières

Le jeudi c'est le traditionnel jour de la série policière de TF1 et là j'ai une question existencielle à vous poser (eh oui je sais bien que je m'en pose trop mais bon... on se refait pas). C'est au sujet de nos amis Julie Lescaut, Cordier père et fils, Navarro et autres héros de séries du jeudi de notre chaîne éducative et sociale préférée (mais si celles avec de la pub avant, pendant et après... et même dedans mais ça je vais en reparler). Tout le monde a déjà au moins une fois regardé un épisode de ces feuilletons, que ce soit par désespoir dans son appartement avec pour seul ami une part de pizza Quatre Fromages, ou que ce soit en compagnie de ses parents friands d'une série policière populaire... N'y a t'il pas quelque chose qui vous choque dans leurs scénarios ? Moi le truc qui m'étonne c'est qu'à chaque fois qu'il y a une affaire, il y a forcément un lien avec le héros ! Vous voulez des exemples ?

  • Un trafic de drogue s'est organisé au lycée Ronsard, comme par hasard c'est là qu'est inscrite la fille de Julie Lescaut et biensûr elle connaît très bien le garçon qui consomme du shit et dépense tout son argent au baby-foot (deux maux qui vont lui faire rater son BAC pour la cinquième fois, c'est pas drôle vous en conviendrez).
  • La Clinique du Val Fleuri (banlieue parisienne) est le théâtre d'agissements douteux, des rumeurs selon lesquelles l'irréprochable Docteur Rousseau aurait par accident tué un patient sur la table d'opération. Ce même patient s'avère être un richissime homme d'affaires impliqué dans un programme de spéculation immobilière dans le XVIème arrondissement. Euh... c'est quoi le rapport ? Bah le directeur de la clinique est un ancien petit ami de Julie Lescaut, et N'Gouma a justement un beau-frère qui a investi dans ce programme immobilier ! Merde alors !
  • Un hold-up a lieu au Crédit Lyonnais de l'Avenue de Breuteuil, la situation semble dramatique, les braqueurs sont des amateurs qui risquent de tirer sur de pauvres innocents. Le GIGN a été prévenu et est prêt à bondir mais personne ne sait ce qui se passe à l'intérieur de la banque ! Et là ! Paf ! Miracle et ravissement : la soeur du juge Cordier se trouvait justement là pour retirer de l'argent (on se demandera bien évidemment pourquoi il a fallu qu'elle vienne chercher ses sous au guichet alors qu'il y a des distributeurs tous les 10 mètres) et va pouvoir grâce à son matériel de journaliste (idem, allez savoir pourquoi elle se trimbale les 20 kilos de matos un samedi matin) aider la police en la tenant informée des agissements des braqueurs.
  • Des squatteurs occupent un coin d'un vieux hangar abandonné, un soir un fourgon s'y gare, en descendent deux hommes cagoulés et un troisième qui a l'air mal en point. Ce dernier se fait exécuter sous les yeux des jeunes squatteurs à moitié shootés. La police finit par les retrouver pour les faire témoigner mais leur témoignage n'a pas grande valeur tant il est entaché par les effets de la drogue, seul Kevin, 17 ans, avait les idées claires mais les enquêteurs refusent de le croire ! Alors que faire ? Eh bien il se trouve que la fille de Navarro est super copine depuis maintenant 13 jours avec le petit Kevin et que grâce à elle, Navarro (et ses fameux mulets) va pouvoir résoudre l'affaire et faire arrêter les méchants ! Trop fort Navarro.
Comme quoi, écrire un scénario de série policière à la TF1 n'est pas une activité littéraire bien compliquée. A la lecture de ces quelques exemples, vous êtes en droit de vous poser une question des plus pertinentes... On a vu que dès qu'il y a une affaire, le héros de la série y est relié d'une manière ou d'une autre. En principe quand on mène l'enquête et qu'un nom revient dans tous les témoignages, dans la plupart des faits rapportés... on appelle pas ça un personnage central de l'histoire : un suspect ? C'est quand même louche que Julie Lescaut soit toujours mêlée de près ou de loin aux affaires, moi je dis qu'elle est pas claire (déjà qu'elle est corrompue par Peugeot en plus) ! Non ? J'ai pas raison ?

3 commentaires:

Janael a dit…

Hum c'est là une critique pertinente que tu fais de ce genre de series. Mais voila tu as lancé le mot a la fin de l'article. Ce sont des héros , de series mais ils n'en restent pas moins des heros.

Je m'explique! Crois tu que Frodo aurait porté l'anneau s'il n'avait pas été de la famille a Bilbo? Ou meme toi qui a fait un peu de jeu de rôle avec nous. Le MJ s'arrange souvent pour que les héros (c'est a dire vous) soient concerné par la ou les enquetes. On y intégre alors de la famille, des amis, des contacts etc, ... . Ce n'est pas par hasard qu'un héros le devient.

Bon je pourrais polimiquer sur plusieur page sur le sujet mais tu sais que j'aime pas ça. Mais j'espere que tu vois un peu mieux mon point de vue sur le sujet.

David

Anonyme a dit…

Tu viens d'arriver à la conclusion suivante: TF1 est donc bien de la merde.

edwoodjr a dit…

Oh mais ça c'est une évidence, je ne voyais pas l'utilité de le rappeler ;-)